Publicité

27 mai 2020 - 15:30

PANDÉMIE COVID-19

Québec veut que l'aide des soldats en CHSLD soit prolongée jusqu'à l'automne

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le premier ministre du Québec, François Legault, s’est entretenu plus tôt aujourd’hui, en ce mercredi 27 mai, avec son homologue au Canada pour lui adresser une demande bien particulière. Il l'a incité à prolonger l’aide des Forces armées Canadiennes dans les CHSLD jusqu’en septembre prochain.

L’extension de ce mandat permettrait, selon l’élu, de former les personnes qui prendront la relève sur le terrain. 

« J’ai parlé avec M. Trudeau plus tôt ce matin et je lui ai demandé, explicitement, de permettre aux soldats de rester dans les CHSLD jusqu’au 15 septembre. Je comprends que ces derniers ont d’autres missions, mais cela nous aiderait beaucoup. Premièrement, cette présence assurée tout l’été sur le terrain comblerait la période de vacances prévues dans le système de santé. Deuxièmement, ça nous donnerait le temps de former les gens qui vont prendre leur relève grâce au nouveau programme de formation qui démarrera le 15 juin pour une durée de trois mois », a expliqué le premier ministre. 

Sur les CHSLD, M. Legault a aussi que la situation y demeure difficile, bien que le nombre de cas positifs diminue dans les milieux de vie infectés, tout comme le nombre de décès. 

Au Québec, on compte maintenant 4228 décès depuis le début de la crise, dont 89 au cours des dernières 24 heures. Le nombre de cas confirmés est maintenant de 49 139 dans la province. On enregistre 1378 hospitalisations, donc 184 aux soins intensifs. Pour la seule journée de lundi, 11 294 tests ont été effectués et 10 098 analyses en laboratoire ont été réalisées. Un total de 358 822 cas sont revenus négatifs. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.