Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 octobre 2018 - 10:59

Le Club Rotary d’Alma s’implique dans un projet de cour commune intergénérationnelle

Par Salle des nouvelles

La Résidence Clair de Lune et le CPE Les Picassos de l’Île sont heureux de souligner la contribution importante du Club Rotary d’Alma à la concrétisation du projet de cour commune intergénérationnelle de leurs institutions.

On a vu apparaître, poulailler, clapier et module de plantation sur la cour de la Résidence Clair de Lune à la grande joie des enfants et des aînés afin de favoriser l’émergence de nouvelles activités intergénérationnelles. L’intérêt de se côtoyer était partagé par les deux organisations.

« Nous avons depuis longtemps des activités intergénérationnelles. À chaque fois, le bonheur se reflétait dans les yeux de tous », souligne Annie Fortin, éducatrice du CPE.

« Nous avons consulté le CQDPP (Consortium québécois de pratiques psychomotrices) afin d’avoir le support d’experts de différents horizons pouvant nous épauler dans ce projet magique : une cour réunissant nos aînés et nos jeunes enfants », précise Diane Duperré, directrice du CPE Les Picassos de l’île.

Marc Boucher, enseignant au Cégep de Jonquière en Techniques d’éducation à l’enfance, a accepté le mandat de constituer un groupe de partenaires : « L’approche préconisée fut celle de bien connaître les besoins de tous les intervenants et de trouver des réponses communes. »

« Il était important de connaître la condition physique et la capacité fonctionnelle des résidents afin de créer un espace répondant à leurs capacités, leurs besoins et leur sécurité », soutient Martin Lavallière, professeur au département des sciences de la santé de l’UQAC.

Il fallait également accompagner les différents partenaires, spécialement les familles, concernant les craintes et les préjugés de cette cohabitation.

Denis Cantin, enseignant en Techniques d’éducation spécialisée, également au Cégep de Jonquière, est heureux de souligner l’apport de trois stages qui ont permis d’outiller les deux institutions afin de créer le climat de confiance nécessaire à ces rencontres dans ces installations communes.

Marc Bouchard, quant à lui , enseignant en Techniques d’aménagement et d’urbanisme au Cégep de Jonquière, précise : « Notre collaboration a permis de regrouper sur un plan les aménagements nécessaires pour répondre aux aspirations des différents partenaires tout en respectant la réglementation municipale. »

« C’est une grande joie de voir nos résidents sortir à l’extérieur plus souvent. La cour intergénérationnelle leur donne du pep », souligne Andréanne Simard, employée de la Résidence.

« Pour une résidence privée, c’était inespéré d’avoir le support de tous ces experts et le Club Rotary d’Alma a permis de concrétiser une partie des rêves qui nous ont portés, et cela grâce à sa contribution financière, mais surtout par le travail bénévole de ses membres pour la construction des unités de bois », indique de son côté Glorianne Pelletier, copropriétaire de la Résidence Clair de Lune. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.