Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Un portail géomatique pour trouver des champignons et des bleuets sauvages

durée 10h59
5 juillet 2018
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Salle des nouvelles

Après plusieurs années de recherche et développement, les partenaires ayant contribué à l’élaboration du Portail géomatique pour les produits forestiers non ligneux ont pu dévoiler le résultat de leurs efforts hier à Normandin.

Le PORTAIL GÉOMATIQUE pour la cueillette des PRODUITS FORESTIERS NON LIGNEUX (Portail PFNL) est un système d’information géographique permettant de cartographier les sites forestiers en fonction de leur potentiel de présence pour diverses espèces de produits forestiers non ligneux.

Ce portail s’adresse autant aux personnes réalisant une cueillette professionnelle de champignons et de bleuets sauvages qu’à celles intéressées à s’initier à la cueillette des nombreux PFNL disponibles dans notre forêt boréale. Cet outil a pour objectif de faciliter l’accès à la ressource en permettant de cibler les sites offrant un meilleur potentiel de cueillette.

Selon Étienne Brochu, vice-président de l’Association des cueilleurs de bleuet hors bleuetière, le portail permettra « à la relève connaissant moins bien le territoire forestier de cibler des secteurs de cueillette avant de se rendre en forêt. Cet outil sera très utile pour réduire le temps consacré à la prospection et augmenter le temps passé à cueillir des bleuets, ce qui pourra aider à avoir une meilleure récolte. »

Le Portail géomatique pour la cueillette des PFNL couvre toute la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et est gratuit d’accès. Ce dernier aspect est primordial pour Michel Bouchard, directeur général d’AGIR.

« Nous voulons que cet outil, développé par des OBNL et à l’aide de logiciels libres de droit, demeure sous notre propriété intellectuelle afin que nous puissions assurer sa pérennité, dans une optique de collaboration, de poursuite du développement et d’accès gratuit du public. »

Le portail web, en ligne au www.portailpfnl.com, offre plusieurs fonctionnalités. Il est possible d’y visualiser la répartition de cinq espèces de champignons et du bleuet sauvage en fonction de leur indice de qualité d’habitat (IQH), calculé à partir des données disponibles sur les cartes écoforestières.

Qualité d'habitat

Pour ceux et celles qui s’y connaissent en écologie forestière et qui voudraient rechercher d’autres espèces de PFNL, un calculateur d’indice de qualité d’habitat a aussi été développé. Rappelons qu’un indice de qualité d’habitat constitue un modèle mathématique qui permet d’évaluer, pour une espèce donnée, la valeur en tant qu’habitat d’une série de peuplements forestiers, et ce, à partir de différents paramètres disponibles sur les cartes écoforestières (type de couvert, type de sol, drainage, perturbation, etc.).

Le résultat d’un calcul d’IQH est une probabilité, classée sur une échelle de nulle à forte, qu’un habitat donné soit favorable pour l’espèce ciblée.

Alors que le portail web s’utilisera davantage pour la planification, il est assorti d’un portail mobile destiné aux sorties terrain. Disponible pour les téléphones intelligents android seulement, rechercher « Portail PFNL » sur le Google Play Store à partir de l’appareil. La version mobile permet d’enregistrer des cartes des différents secteurs de cueillettes, qui sont ensuite visualisables hors réseau.

Sous la coordination d’AGIR, le projet a débuté en 2013 avec la Forêt modèle du Lac-Saint-Jean et le département de géomatique appliquée de l’Université de Sherbrooke pour le développement de l’IQH de plusieurs espèces de champignons et d’une première version du portail. Par la suite, l’Association des cueilleurs de bleuets hors bleuetière et le Syndicat des producteurs de bleuets se sont joints au projet afin de développer un IQH pour le bleuet sauvage.

Le visionnement de la répartition géographique des différentes espèces a été rendu possible suite à une refonte totale du portail géomatique sous la responsabilité du Centre de géomatique du Québec.

Pour Josée Dallaire, directrice générale du CGQ, la participation de son organisme au sein de ce projet de recherche et développement « permet de faire rayonner l’expertise du centre dans un projet qui aura des retombées intéressantes au niveau de la cueillette de PFNL dans la région, mais qui pourrait aussi s’élargir à d’autres régions du Québec si des partenaires d’ailleurs se montrent intéressés par le déploiement de cet outil sur leur territoire. »

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...

23 septembre 2022

Le nombre d’arrivées internationales au pays a augmenté en juillet

Le nombre d’arrivées internationales au Canada a augmenté en juillet dernier, mais il n’a pas encore retrouvé ses niveaux d’avant la pandémie, indique Statistique Canada. L’agence indique que 11 fois plus de voyages au Canada ont été effectués par des résidents américains en juillet comparativement à juillet de l’an dernier. Mais ce bilan ...

15 septembre 2022

Le Québec aura un jour de deuil pour les funérailles de la reine, mais pas férié

Le gouvernement du Québec a confirmé mercredi soir, avec l'adoption d'un décret, que lundi prochain sera un jour de deuil à l'occasion des funérailles d'État de la reine Élisabeth II, mais qu'il ne sera pas férié comme pour les fonctionnaires fédéraux. Par voie de communiqué mercredi soir, le gouvernement a indiqué que cette journée de deuil se ...