Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 décembre 2015 - 11:59 | Mis à jour : 12:02

Des petites municipalités du Lac-Saint-Jean se regroupent pour offrir une ressource en loisir

Par Salle des nouvelles

Depuis le début septembre, une ressource professionnelle en loisir s’anime pour faire bouger la population et vitaliser les milieux dans les municipalités de Desbiens, Hébertville-Station, Saint-Nazaire, Saint-Eugène-d’Argentenay, Saint-Stanislas et Notre-Dame-de-Lorette.

Il s’agit d’un nouveau service, offert grâce à un regroupement de municipalités.

Le maire de la municipalité d'Hébertville-Station, Réal Côté, se réjouit des avantages qu'apportera cette ressource pour le bien-être sa collectivité.

« La municipalité a déjà en place les infrastructures, il ne manquait seulement qu'une ressource de qualité, affirme M. Côté. C'est un projet que nous envisagions depuis quelques années déjà et qui se concrétise enfin aujourd'hui. »

Son collègue de Saint-Stanislas, Mario Biron, est aussi très fier.

« C’est avec empressement que nous avons accepté l’aide financière pour l’embauche de la ressource, souligne M. Biron, ainsi que l’accompagnement pour la gestion et le suivi. Concevoir des activités, des événements de loisirs ainsi que permettre aux citoyens de bouger et sociabiliser est vraiment important pour nous. »

Piloté par le Regroupement loisirs et sports-Saguenay-Lac-Saint-Jean (RLS), le programme d’animateur en milieu de vie rurale est issu d’une volonté de permettre aux municipalités n’ayant pas de permanent en loisirs, de partager une ressource professionnelle dans le domaine.

Le projet a pour ambition de développer une vision commune du loisir pour les municipalités rurales voisines tout en priorisant les dossiers qu’elles souhaitent promouvoir dans leur milieu. Ce projet vise donc à outiller les petites municipalités de la région et à offrir à la population une offre de services en loisir diversifiée.

Les objectifs principaux du programme d’animation en milieu rural, en plus de vitaliser le territoire, sont de permettre à la population de bouger, d’accroître le sentiment d’appartenance des citoyens, de soutenir ses bénévoles, de favoriser les saines habitudes de vie et de favoriser les échanges et les partenariats intermunicipaux.

Pour l’instant, le financement est confirmé pour la première année du programme. Celui-ci a initialement été élaboré sur cinq ans afin de permettre aux municipalités de devenir complètement autonome par la suite et ainsi favoriser la pérennité des services en loisirs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.