Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Des travaux importants sont nécessaires

Réparation du quai de Sainte-Rose-du-Nord : Mario Simard demande du financement d’Ottawa

durée 13h00
27 mai 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le député bloquiste de Jonquière, Mario Simard, s’est rendu au quai de Sainte-Rose-du-Nord ce vendredi, en compagnie des représentants de la municipalité, de la MRC-du-Fjord, du bureau du député de Dubuc et de Promotion Saguenay, pour étudier les possibilités de financement pour le mettre à niveau.

À l’instar de plusieurs municipalités dotées d’un quai ayant été cédé par le gouvernement fédéral au cours des années 90, la « perle du fjord » doit réaliser d’importants travaux d’entretien pour assurer la sécurité des usagers, dont de nombreux touristes, et la pérennité de l’infrastructure.

M. Simard déplore que Sainte-Rose-du-Nord ne bénéficie d’aucun soutien d’Ottawa malgré les coûts importants que cela représente pour un budget municipal.

« Au départ, le transfert de propriété des quais fédéraux aux municipalités n’était pas une mauvaise affaire, souligne le député. Le problème tient au fait qu’Ottawa a procédé ainsi sans prévoir la mise sur pied de programmes d’aide permettant la réfection de ces infrastructures, souvent névralgiques pour le développement économique et touristique des petites municipalités. Sainte-Rose-du-Nord se retrouve aujourd’hui propriétaire d’un quai qui nécessite des coûts de maintenance excédant largement sa capacité fiscale. C’est irresponsable qu’Ottawa refile les factures d’entretien à des petites municipalités comme Sainte-Rose-du-Nord. Je ne permettrais pas au gouvernement fédéral de se défiler et de laisser les Roserains assumer seuls les réparations. »

Le quai de Sainte-Rose-du-Nord accueille chaque année les croisières du Saguenay qui constituent une source de revenus considérables pour l’économie de la municipalité.

Pour assurer la poursuite des activités du quai, des travaux de réfection majeurs sont essentiels, alors que les derniers ouvrages remontent à 1986.

« Le gouvernement fédéral n’a d’autre choix que d’injecter les fonds nécessaires à l’entretien de cet incontournable d’un des plus beaux villages du Québec afin de garantir le développement social et économique de Sainte-Rose-du-Nord », conclut le député de Jonquière. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 8h29

Émile Simard candidat à l’investiture du PQ dans Dubuc

Un jeune homme originaire de La Baie, Émile Simard, a fait savoir par voie de communiqué qu’il a amassé les signatures requises pour devenir candidat à l’investiture du Parti québécois de la circonscription de Dubuc. M. Simard, qui est actuellement président régional des jeunes péquistes, tentera de convaincre les membres du parti qu’il est la ...

30 juin 2022

Les députés bloquistes tracent leur bilan parlementaire appuyé de chiffres

Les députés de Jonquière et de Lac-Saint-Jean, Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe, ont tracé leur bilan d’une session chargée à Ottawa appuyé de chiffres. Mario Simard a révélé avoir pris la parole à 169 reprises au Parlement et plus de 200 fois en comité. Alexis Brunelle-Duceppe, pour sa part, a enregistré 118 interventions au Parlement ...

30 juin 2022

Crise du logement : AirBnB fait partie du problème selon William Fradette

Le candidat du Parti québécois dans Lac-Saint-Jean, William Fradette, affirme que des solutions concrètes existent pour lutter contre la crise du logement qui sévit dans la région. Alors que plusieurs familles jeannoises n’arriveraient pas à payer leur déménagement et seraient forcées de déménager dans des loyers dispendieux, M. Fradette est ...