Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Division linguistique et générationnelle

L'appui à la loi sur la laïcité baisserait au Québec

durée 10h00
17 janvier 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne

Un sondage laisse entendre que le soutien à la loi québécoise sur la laïcité de l’État a baissé, même si une majorité de répondants continuent à l’appuyer.

Selon un sondage en ligne mené par Léger pour l’Association d’études canadiennes, 55% des répondants se disent pour l’interdiction du port de symbole religieux par les enseignants.

En septembre, l’appui à la loi s’élevait à 64%, selon un autre sondage de la firme.

Le président de l’Association d’études canadiennes, Jack Jedwab, cette baisse peut être attribuable aux récents débats soulevés notamment par le cas d’une enseignante de l’Outaouais à qui on a retiré sa classe parce qu’elle contrevenait à la loi en portant le voile.

Divers opposants à la loi avaient alors exhorté le gouvernement fédéral à appuyer les diverses contestations judiciaires. Ce cas avait incité des maires du Canada anglais à s’engager à aider ces contestations.

Le sondage a été mené en ligne du 7 au 9 janvier auprès de 1547 Canadiens âgés de 18 ans et plus.

Le Conseil de recherche et d’intelligence marketing canadien dit qu’une marge d’erreur ne peut pas être attribuée à un sondage en ligne parce qu’ils ne constituent pas un échantillon aléatoire de la population.

En décembre, la commission scolaire Western Québec avait assigné Fatemeh Anvari, une enseignante de 3e année, à des tâches autres que l’enseignement parce qu’elle portait un hijab. Cela avait soulevé l’ire de l’autre côté de l’Outaouais.

M. Jedwab croit que l’incident a jeté un nouvel éclairage sur les véritables répercussions de la loi autrefois perçue comme étant plutôt symbolique.

«Quand on voit une personne portant le hijab ne plus pouvoir enseigner, je crois que cela a contribué à cette baisse d’appui», commente−t−il.

Le premier ministre François Legault a souvent rappelé à ceux qui, à l’extérieur de la province, comptaient contester la loi que celle−ci recevait un fort appui de la population.

M. Jedwab dit que les résultats du sondage peuvent laisser entendre que cet appui est en train de s’éroder, même s’il est encore trop tôt pour vérifier si cette baisse est une réaction temporaire au cas de Mme Anvari.

Division linguistique et générationnelle
Le sondage indique que les premières lignes de brisure entre partisans et opposants sont d’ordre linguistique et générationnel. 

Ainsi, 59% des répondants francophones se disent «totalement» ou «plutôt» en faveur d’interdire les symboles religieux visibles par les enseignants. Du côté des répondants anglophones, cet appui dégringole à 26%.

Parmi les Québécois, ce sont les répondants âgés de 65 à 74 ans qui appuient le plus cette interdiction à 73,9%, comparativement à seulement 27,8% de ceux âgés de 18 à 24 ans.

Dans l’ensemble du pays, un répondant sur trois se dit en faveur de l’interdiction, contre 55% d’opposants et 12% d’indécis.

Une majorité de répondants, même au Québec, estime qu’il est important que la Cour suprême du Canada se penche sur la question.

Mais une intervention du gouvernement fédéral devant la Cour suprême divise plus l’opinion. Une telle action reçoit l’appui de 39% des répondants contre 29% qui s’y opposent.

Au Québec, une majorité des répondants désapprouve une intervention du gouvernement fédéral, 42% contre 37%.

Morgan Lowrie, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 8h29

Émile Simard candidat à l’investiture du PQ dans Dubuc

Un jeune homme originaire de La Baie, Émile Simard, a fait savoir par voie de communiqué qu’il a amassé les signatures requises pour devenir candidat à l’investiture du Parti québécois de la circonscription de Dubuc. M. Simard, qui est actuellement président régional des jeunes péquistes, tentera de convaincre les membres du parti qu’il est la ...

30 juin 2022

Les députés bloquistes tracent leur bilan parlementaire appuyé de chiffres

Les députés de Jonquière et de Lac-Saint-Jean, Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe, ont tracé leur bilan d’une session chargée à Ottawa appuyé de chiffres. Mario Simard a révélé avoir pris la parole à 169 reprises au Parlement et plus de 200 fois en comité. Alexis Brunelle-Duceppe, pour sa part, a enregistré 118 interventions au Parlement ...

30 juin 2022

Crise du logement : AirBnB fait partie du problème selon William Fradette

Le candidat du Parti québécois dans Lac-Saint-Jean, William Fradette, affirme que des solutions concrètes existent pour lutter contre la crise du logement qui sévit dans la région. Alors que plusieurs familles jeannoises n’arriveraient pas à payer leur déménagement et seraient forcées de déménager dans des loyers dispendieux, M. Fradette est ...