Publicité

24 novembre 2021 - 09:00 | Mis à jour : 09:02

Gouvernement du Canada

Richard Martel réagit au discours du trône

Par Mathieu Savard, Journaliste

Le député de Chicoutimi—Le Fjord, Richard Martel voit une déresponsabilisation de la part du gouvernement fédéral à propos des enjeux importants auxquels fait face le pays lors du dernier Discours du Trône.

Que ce soit l'instabilité économique qui guette le Canada avec l’inflation qui s’accentue : « Ce n’est ni plus ni moins qu’une déresponsabilisation de la situation actuelle. L’inflation canadienne présentement est au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE. Quand on regarde les pays du G7, il y a très peu d’inflation dans un pays comme le Japon alors que le Canada est l’un des pires. Il ne faut pas se leurrer, quand on imprime de l’argent de façon irresponsable, ça cause l’inflation. À force de faire des déficits depuis 2015, M. Trudeau nous a précipités dans une spirale inflationniste. C’est le pire scénario pour les gens de la classe moyenne de notre pays qui voient l’essence et l’épicerie augmenter chaque mois », selon Richard Martel.

Richard Martel croit que les propositions du Discours du Trône vont empirer les problèmes : « Le Discours du Trône ne fait aucune mention du coût de l’énergie, de l’épicerie ou encore de création de richesse. Au contraire, le gouvernement propose des programmes tels que l’augmentation de la taxe sur le carbone ou encore des programmes pour faciliter l’accès à la propriété comme des locations avec option d’achat. C’est ce genre d’entreprise économique qui va empirer les problèmes actuels et en remettre d’autres à plus tard », a ajouté monsieur Martel. 

Il constate d’autres déresponsabilisations en matière d’armes à feu, l’afflux d’armes illégales à la frontière ou en santé où le gouvernement fédéral souhaite envoyer des transferts sans condition

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.