Publicité

26 octobre 2021 - 11:00

Roberval

Une vague d'appuis pour Serge Bergeron

Par Mathieu Savard, Journaliste

Le candidat à la mairie de Roberval, Serge Bergeron semble avoir le vent dans les voiles en matière d’appui depuis les dernières semaines alors qu’il a annoncé de nouveaux soutiens à sa campagne.

Cette fois-ci, c’est six anciens conseillers municipaux de la ville de Roberval qui ont appuyé, monsieur Bergeron, publiquement.

Les six conseillers en question sont Michèle Claveau, Gilles Otis, Jocelyn Bouchard, Serge Hudon, Gilles Veilleux et Rémy Leclerc, tous très connus dans le milieu robervalois.

« Il est important d’avoir un maire qui va garder notre ville unie et qui va travailler à la faire prospérer. Nous savons que Serge Bergeron est un rassembleur et qu’il va travailler en collaboration avec les autres élus au sein de la table du conseil. Les Robervaloises et Robervalois auront un maire digne de confiance s’ils votent pour Serge Bergeron », selon les six anciens élus.

D'ailleurs, Serge Bergeron parle de l'importance de ces conseillers sur le projet de la prison de Roberval: « C’est un honneur pour moi de recevoir l’appui de six anciens élus qui ont travaillé au rayonnement de notre municipalité. Grâce à eux, Denis Lebel, Karl Blackburn et au comité pour la prison, nous avons réussi à obtenir cet établissement sur notre territoire et les retombées qui en découlent. Nous devons tous être reconnaissants du travail qu’ils ont fait au cours des dernières années », a mentionné le candidat à la mairie de Roberval, Serge Bergeron.

En rappel, monsieur Bergeron a reçu les appuis de M. Gaston Langevin (conseiller municipal), M. Marc-André Levesque (homme d’affaires), Mme Nicole Bilodeau (conseillère municipale), M. Gaston Blackburn (homme et d’affaires et ancien ministre provincial) et M. Claude Munger (ancien maire de Roberval).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.