Publicité

4 août 2021 - 09:16 | Mis à jour : 09:20

Chicoutimi-Nord est mal desservi selon la candidate de l’ERD

Julie Morin s’engage à établir des jeux d’eau dans un parc du quartier Saint-Luc

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La candidate au poste de conseillère municipale pour l’Équipe du renouveau démocratique (ERD) dans le district 8, Julie Morin, s’engage à établir au moins un jeu d’eau dans l’un des parcs du quartier Saint-Luc au cours de son prochain mandat, si elle est élue.

« Dans mon porte-à-porte, et même dans les médias, il est souvent fait mention que Chicoutimi-Nord, et le quartier Saint-Luc en particulier, est mal desservi en termes d’infrastructures pour se rafraîchir, souligne Mme Morin dans un communiqué. »

Une simple visite du site internet de la ville de Saguenay a permis à Julie Morin de constater les disparités d’accès aux piscines extérieures et aux jeux d’eau dans les différents secteurs de la Saguenay.

« On sait que lorsqu’il y a de grandes chaleurs, la santé publique recommande de se rafraîchir régulièrement et l’une des méthodes proposées est de fréquenter les jeux d’eau, notamment pour les enfants. Les gens du quartier Saint-Luc ont droit d’avoir accès à des infrastructures modernes et de qualité, et je travaillerai à rénover les parcs du quartier dès mon élection à titre de conseillère municipale, et à établir des jeux d’eau dans au moins l’un d’entre eux. C’est une question d’équité », conclut la candidate de l’ERD.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.