Publicité

3 août 2021 - 10:17 | Mis à jour : 10:20

Le député se dit impatient de le rencontrer

Alexis Brunelle-Duceppe félicite Gilbert Dominique

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le député bloquiste de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, félicite le nouveau chef de bande de la communauté de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique, pour son élection.

L’élu fédéral souligne dans un communiqué qu’il est impatient de rencontrer son vis-à-vis et de continuer le dialogue constructif qu’il entretient avec la communauté de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan.

« Félicitations à Gilbert Dominique pour son élection. Nous aurons de nombreux dossiers à piloter ensemble et j’ai hâte de travailler avec lui et le nouveau conseil. En tant que représentant du Lac-Saint-Jean à Ottawa, je trouve que c’est capital que l’on poursuive la relation basée sur le respect et l’écoute que nous avons avec les leaders de Mashteuiatsh. Je tiens aussi à remercier les candidats défaits, qui font vivre une démocratie forte au sein de la communauté », déclare Alexis Brunelle-Duceppe, qui compte rencontrer le nouveau chef très bientôt.

Le député n’a aussi que de bons mots à l’égard du chef sortant, Clifford Moar, sous le mandat duquel il a été élu.

« Clifford est un grand, un sage et un bâtisseur de ponts. Tshinashkumitin, Chef Moar », n’hésite pas à dire Alexis Brunelle-Duceppe.

Solidaires des revendications

Le député de Lac-Saint-Jean rappelle également que les actions du Bloc Québécois face aux peuples autochtones démontrent selon lui l’engagement sincère des indépendantistes envers les enjeux prioritaires des Premières Nations.

Lors de son passage à Mashteuiatsh, le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, avait rappelé que bien plus que des paroles, la formation politique avait enjoint à l’action en portant la demande de plusieurs peuples autochtones qui appelaient le gouvernement fédéral à fournir les moyens financiers requis pour que soit révélée la vérité sur les sites des pensionnats autochtones.

Les bloquistes ont aussi demandé à Ottawa de contraindre les autorités religieuses à ouvrir leurs livres.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.