Publicité

2 août 2021 - 14:00

Élections municipales

Ambition Québec offre des formations gratuites aux acteurs municipaux

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

En vue des élections municipales qui se dérouleront partout au Québec cet automne, le projet Ambition Québec (PAQ) propose quatre formations originales et gratuites pour les acteurs de la politique municipale.

Le PAQ se dit convaincu que les villes et les municipalités sont amenées à jouer un rôle de plus en plus influent dans la vie des citoyennes et des citoyens.

Elles possèdent des outils efficaces et méconnus pour améliorer les milieux de vie, agir en tant que vecteur de changements sociaux, ainsi que sur l’adaptation et la lutte contre les changements climatiques.

C’est en ce sens que la programmation a été mise sur pied afin d’offrir aux acteurs politiques locaux des moyens concrets pour intégrer les enjeux actuels à leur discours politique. Les formations auront lieu en ligne à la fin du mois d’août et au début du mois de septembre. Elles s'adressent aux candidates et aux candidats, potentiels et confirmés, ainsi qu’aux organisateurs et aux équipes politiques.

L’objectif central étant de favoriser l’implication citoyenne, toute personne intéressée est aussi invitée à y assister.

« Le PAQ a été fondé pour mobiliser les acteurs qui croient que les changements sociaux et politiques majeurs passent par l’action non partisane et locale. Il est donc tout naturel que notre mouvement milite pour une plus grande implication citoyenne municipale alors que les villes offrent des leviers de transformations sociales insoupçonnés. Ma candidature à la mairie de Longueuil s’inscrit d’ailleurs dans cette vision politique de proximité et de changement », souligne Catherine Fournier, candidate à la mairie de Longueuil et cofondatrice du PAQ.

Une programmation diversifiée

Les formatrices et les formateurs invités viendront partager leur expertise sur des thèmes actuels qui mettent en valeur le pouvoir des acteurs de la scène municipale.

La toute première formation sera offerte le 26 août par David Carpentier, doctorant en science politique à l’Université d’Ottawa, et portera sur l’inclusion et le vivre ensemble à l’échelle municipale.

Le 31 août, Évelyne Beaudin et Virginie Proulx, toutes les deux conseillères municipales et candidates à la mairie dans leur ville respective, uniront leurs forces pour parler de transparence en politique municipale.

Le 1er septembre, ce sera au tour d’Emile Grenon Gilbert, conseiller municipal à la ville de Mont-Saint-Hilaire, d’offrir son expertise concernant l’importance des biens et des services écologiques (BSE) pour les villes et le pouvoir des municipalités pour agir en faveur de la transition environnementale.

Enfin, Jonathan Durand-Folco clôturera la série de formations le 2 septembre. Expert de la démocratie participative, il est aussi l’auteur du livre À nous la ville! Traité de municipalisme. Sa formation abordera le pouvoir de la scène municipale et de ses acteurs.

« Ces formations offertes par le PAQ sont exactement le genre d’initiatives qui gagneraient à être reproduites. L’implication citoyenne dans les milieux de vie est un moyen efficace pour lutter contre l’aversion et le sentiment d’impuissance ressenti par de nombreux citoyens face à la politique. C’est pourquoi j’ai accepté sans réserve de participer à la programmation de formations municipales offerte par le PAQ », affirme Virginie Proulx, dont la formation aura lieu le 31 août.

Pour s’inscrire aux formations ou pour obtenir plus de détails, cliquez ici.

Rappelons que le projet Ambition Québec (PAQ) est une organisation non partisane qui aspire à mobiliser la population québécoise autour d’un idéal de société au sein duquel chaque personne est invitée à prendre part au projet d’un Québec authentique, libre et émancipé.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.