Publicité

12 juin 2021 - 10:00

Le député de Chicoutimi-Le Fjord lui demande aussi d’abandonner les quarantaines obligatoires dans les hôtels

Justin Trudeau doit présenter un plan de réouverture des frontières, estime Richard Martel

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le gouvernement Trudeau n’a que des intentions d’ouvrir les frontières cet été et aucun plan concret pour y parvenir, estime le député conservateur de Chicoutimi—Le Fjord, Richard Martel.

M. Martel dit être parvenu à cette conclusion cette semaine après avoir pris connaissance de l’annonce du gouvernement fédéral.

Un plan de réouverture responsable des frontières permettrait aussi selon le député Martel d’assurer de la prévisibilité au secteur touristique notamment, qui a beaucoup souffert durant la pandémie.

Même après ce qu’il qualifie de fiasco des hôtels de quarantaine, Richard Martel ajoute que Justin Trudeau s’obstine et refuse d’y mettre fin complètement.

« Sous la responsabilité de Justin Trudeau, ce programme a été le théâtre d’agressions sexuelles, de problèmes liés à la nourriture et à l’eau, et de cas d’éclosions de la COVID19. Ce que les libéraux ont annoncé cette semaine ne permet pas aux Québécois et aux Québécoises d’avoir une idée claire de la voie à suivre. Ils n’ont annoncé aucune date, aucune mesure et n’ont présenté aucun plan. Il est clair que le gouvernement ne suit pas les données scientifiques et n'écoute pas ses propres experts. C’est extrêmement préoccupant d’être devant autant d’improvisation, surtout lorsqu’il est question de sécurité nationale », affirme le député.

« Outre les voyages d’affaires et de plaisance, c’est important de souligner nos athlètes de calibre international qui doivent nous représenter dans les compétitions à venir. J’ai parlé dans les derniers jours à plusieurs de leurs entraineurs. Il faut absolument développer un plan cohérant et sécuritaire pour l’ouverture des frontières rapidement. La situation actuelle n’est plus acceptable », termine le député de Chicoutimi—Le Fjord.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.