Publicité

19 avril 2021 - 10:30

Le député conservateur affirme qu’il est temps de faire preuve de transparence et de sérieux

Budget fédéral : Richard Martel dit attendre un véritable plan de relance économique

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

À quelques heures du dépôt du premier budget libéral depuis plus de deux ans, le député conservateur de Chicoutimi—Le Fjord, Richard Martel, souhaite un véritable plan selon lui pour rouvrir les entreprises, rétablir la confiance des investisseurs et relancer l’économie.

M. Martel souligne dans un communiqué que le Canada est le seul pays du G7 à ne pas avoir présenté de budget depuis le début de la pandémie. Il est temps à son avis de faire preuve de transparence et de sérieux.

« Au début de la pandémie, nous avons répondu présents quand le gouvernement fédéral a débloqué des sommes importantes pour soutenir les Québécoises et les Québécois, de même que les commerces et les PME. C’était la chose à faire à ce moment-là ! Il est désormais temps de faire preuve de transparence et de présenter une feuille de route crédible pour rouvrir notre économie. Plusieurs secteurs ont souffert des retards dans la distribution des vaccins en raison de la mauvaise gestion de Justin Trudeau. C’est maintenant le temps de relancer l’économie, tout en soutenant nos secteurs les plus durement touchés », soutient Richard Martel.

Voici les attentes du Parti conservateur :

• Du soutien spécifique dédié aux secteurs les plus durement touchés par la pandémie, comme l’hôtellerie, le tourisme, les loisirs, les organismes de bienfaisance et les compagnies aériennes. Ce sont des secteurs importants pour notre région. Les travailleurs de ces secteurs, ainsi que leurs familles, méritent autant d’aide que les autres secteurs de l’économie, affirme M. Martel.

• Pas de hausse d’impôt. La pandémie a fragilisé les budgets de plusieurs familles. L’heure est maintenant à la création de richesses, en tout premier lieu.

• Abolir les obstacles au commerce interprovincial, notamment en réduisant la bureaucratie.

• Créer un environnement favorable à l’investissement étranger grâce à un plan.

• Investir dans des actifs stratégiques comme Port Saguenay.

• Augmenter les transferts en santé aux provinces de manière stable, prévisible et sans condition. 

• Protéger la santé mentale avec un plan d’action national.

• Présenter un plan concret pour la réouverture des entreprises. Selon la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), au mois de février 2021, l’endettement total des PME en raison de la COVID-19 avait atteint le niveau record de 135,1 milliards de dollars.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.