Publicité

2 février 2021 - 11:30

Mesures de confinement

Legault annoncerait des assouplissements, mais pas partout

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Bien des commerçants « non essentiels » vont écouter attentivement le point de presse du premier ministre du Québec à 17 h aujourd'hui, alors que François Legault doit tenir une dernière réunion ce matin avec son comité de crise du coronavirus pour confirmer ses choix quant à la suite à donner à compter du 8 février sur les mesures de confinement.

Car, selon les informations qui ont paru dans les médias nationaux, les « non essentiels » seraient rouverts, eux qui sont fermés depuis le 25 décembre, mais avec certaines conditions.

Selon Le Journal de Québec, le Québec serait divisé en deux couleurs: orange et rouge.  Les assouplissements seraient plus importants dans les zones oranges, comme l'ouverture des restaurants mais en acceptant seulement les bulles familiales comme clientèle.

Les régions moins affectées à l'heure actuelle par la pandémie comme l'Abitibi-Témiscamingue, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord, la Gaspésie, le Bas-Saint-Laurent et le Nord-du-Québec verraient le couvre-feu débuter à 21 h 30 alors que ce dernier serait maintenu à 20 h pour le reste de la province.

« Ce qui me guide dans le contexte actuel, c’est la prudence », avait indiqué M. Legault dans un message publié samedi sur sa page Facebook.

À lire également:
 

Ce qui me guide dans le contexte actuel, c’est la prudence, dit François Legault

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.