Publicité

13 janvier 2021 - 10:56 | Mis à jour : 13:21

Le parti politique dénonce les propos de Michel Potvin

Débat public sur le financement de la STS : irresponsable selon Unissons Saguenay

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Unissons Saguenay dénonce la proposition du conseiller Michel Potvin de revoir le financement de la Société de transports de Saguenay (STS) pour économiser quelques millions de dollars.

Le parti politique souligne que ce n’est pas en incitant davantage de personnes à prendre la voiture-solo comme le suggère M. Potvin que nous réussirons à combattre la crise climatique.

Le secteur des transports est responsable de 42% de nos émissions de GES au Québec. Il s’agit d’un secteur où les municipalités peuvent faire une différence.

Unissons Saguenay rappelle qu’entre 2006 et 2017, l’achalandage du transport en commun à Saguenay a diminué de 20 %. Saguenay est la seule ville du Québec possédant un système de transport en commun qui a vu son utilisation diminuer.

« Partout au Québec, les municipalités cherchent à bonifier l’offre de transport collectif et actif, alors qu’à Saguenay on désire réduire le budget sous de fausses motivations. Prendre une décision dans le contexte exceptionnel qu’est la pandémie de la COVID-19 n’est pas responsable du tout », affirme Marieve Ruel, porte-parole d’Unissons Saguenay.

Investir dans un cocktail transport

Selon Unissons Saguenay, il est primordial d’investir dans la mise en place d’un cocktail transport : transport en commun, autopartage, véhicules en libre-service, vélo, marche, etc.

Parce que 85,7% des déplacements à Saguenay se font en voiture, il y a place à amélioration selon le parti et il faut proposer des alternatives à l’autosolo.

Si M. Potvin cherche des solutions, le parti l’invite à lire le rapport des consultations publiques concernant le schéma d’aménagement que le conseil a adopté à l’unanimité. Les citoyens et citoyennes proposent des trajets directs, créer des lignes express desservant les grandes artères comme le boulevard Saguenay, Talbot et Saint-Paul et de concentrer les services en zone urbaine.

Ils souhaitent également la mise en place d’infrastructures sécuritaires pour pratiquer le transport actif comme la marche et le vélo.

« Des dizaines de villes au Québec on mit en place la gratuité du transport collectif, alors qu’à Saguenay le grand argentier propose de sabrer dans les services pour les années à suivre. Lire ça ce matin, nous inquiète grandement.» ajoute la porte-parole Ruel.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.