Publicité

11 janvier 2021 - 08:30

Elle a été choisie comme représentante des peuples autochtones du Canada

Marjolaine Étienne nommée conseillère du Secrétaire général des Nations Unies

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Marjolaine Étienne de Mashteuiatsh a été nommée à titre de membre du Conseil consultatif des administrateurs du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les peuples autochtones par le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres en décembre dernier.

Mme Étienne a été choisie comme représentante des peuples autochtones du Canada pour conseiller le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies sur l'utilisation du Fonds pour un mandat de trois ans qui a débuté le premier janvier.

Le Conseil consultatif des fiduciaires du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les peuples autochtones est composé de cinq personnes ayant de l'expérience sur les questions autochtones. Outre Mme Étienne, le Secrétaire général a également nommé Diel Mochire Mwenge de la République démocratique du Congo, Dev Kumar Sunuwar du Népal, Tukumminnguanq Nykjaer Olsen du Groenland et Pablo Mis du Belize.

Créé en 1985, le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les peuples autochtones a pour mandat d'aider les représentants des communautés et organisations autochtones du monde entier à participer à diverses réunions des Nations Unies telles que les sessions de l'Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones et le Mécanisme d'experts sur les droits des peuples autochtones, y compris les sessions du Conseil des droits de l'homme et l'Examen périodique universel et divers organes conventionnels.

Profil biographique

Formée en sciences humaines et en travail communautaire de l'Université du Québec à Chicoutimi, Mme Étienne possède une riche expérience professionnelle avec plus de 15 ans de vie politique et tout autant en intervention et développement communautaire au sein de la Première Nation innue de Mashteuiatsh.

Entre 2003 et 2010, elle a été tour à tour élue membre du Conseil des Montagnais du Lac St-Jean, puis conseillère et vice-chef aux Relations extérieures.

Préoccupée de faire entendre la voix des femmes élues autochtones au sein de l'Assemblée des Premières Nations du Québec-Labrador, elle a mis sur un pied un groupe de travail visant à leur apporter du soutien et de la formation.

Ses connaissances approfondies de l'organisation sociale, économique, culturelle et politique des Autochtones au Québec et Labrador l'ont amenée à conseiller la ministre des Affaires autochtones du Québec (2012-2013) ainsi qu'à être invitée par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme à suivre une formation visant à acquérir un certificat en droits de l'homme, en juillet 2018.

Depuis, Mme Étienne travaille comme directrice générale pour la Corporation médiatique Teuehikan de Mashteuiatsh.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.