Publicité

26 octobre 2020 - 18:33

Pandémie COVID-19

Zones rouges: encore 4 semaines de mesures sanitaires imposées, annonce Legault

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Les mesures sanitaires imposées en zone rouge au début du mois d’octobre pour une période de 28 jours seront prolongées jusqu'au 23 novembre, soit encore quatre semaines. C'est du moins ce qu'a laissé savoir le premier ministre François Legault dans son point de presse de lundi qui était fort attendu.

La décision est principalement basée sur le fait qu'il y en moyenne une dizaine de décès par jour. « Moi, je ne m'habitue pas [aux décès]. Faut pas s'habituer. Faut toujours garder ça en tête lorsqu'on respecte les consignes », a dit le premier ministre qui estime que sur cet aspect, « la situation est grave. »

M. Legault a quand même tenu à dire que les efforts faits depuis un mois avaient donné des résultats qui ont permis de ralentir la propagation de la COVID-19 puisque le nombre de cas a atteint un certain plateau avec des statistiques quotidiennes qui variaient entre 800 et 1000 infections.

Il a d'ailleurs comparé la situation québécoise à celle de la France, qui a enregistré hier quelque 52 000 cas positifs. Toutes proportions gardées, si le Québec avait connu un propagations aussi prononcée que celles des cousins Français, il y aurait eu 6 700 cas ici. « On en a eu six fois moins. On a réussi à stabiliser. » 

Il a également confirmé l'information sortie plus tôt aujourd'hui, que les élèves de troisième secondaire, en zone rouge, iront eux aussi en classe un jour sur deux, comme c’est actuellement le cas pour les étudiants de quatrième et cinquième secondaire alors qu'aujourd'hui, on comptait 881 classes fermées dans l'ensemble du Québec. Le tout sera effectif à compter de lundi prochain, 2 novembre.

Par ailleurs, ce sont les milieux de travail qui sont les plus grands vecteurs de contamination, comptant pour la moitié des cas quotidiens signalés, de dire le premier ministre alors qu'il y a 85% moins de résidents infectés dans les CHSLD que ce printemps. « Les 1000 cas par jour provenant de l'ensemble de la société,  et en particulier des entreprises, c'est trop », a-t-il signifié en substance.

Il a d'ailleurs exhorté encore une fois les entreprises à s'en remettre au télétravail lorsque cela est possible. Il a par ailleurs confirmé que les programmes d'aide financière aux commerces et industries allaient être prolongée eux aussi.

Quant aux récalcitrants qui voudront défier les mesures, comme par exemple les propriétaires de gym qui ont signifié qu'ils allaient ouvrir leurs établissements dès jeudi, « la loi sera appliquée et il y aura des amendes. »

« C'est le temps pour le peuple québécois de se serrer les coudes plus que jamais. Notre destin est lié. On est lié les uns aux autres. Plus que jamais dans l'histoire du Québec. Et moi j'ai confiance au peuple québécois », de conclure le premier ministre du Québec

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.