Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pandémie, racisme et avenir du Parti libéral

Une entrevue vidéo avec la cheffe de l'opposition officielle, Dominique Anglade

durée 16h30
1 octobre 2020
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Voir la galerie de photos

La cheffe de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale du Québec, Dominique Anglade, vient d'accorder une entrevue vidéo au réseau Néomédia pour discuter de quelques enjeux de l'actualité politique québécoise, donc bien sûr, la pandémie de la COVID-19.

Une crise qui met à l'avant-plan depuis des mois les ténors du gouvernement de la CAQ, avec en tête le premier ministre François Legault, qui ne rencontre les chefs des oppositions officielles que pour la forme, sans chercher à obtenir une collaboration véritable des autres partis pour mettre l'épaule à la roue dans la gestion des défis à relever en ces temps incertains, souligne-t-elle.

On parle également dans cet entretien de son accession à la tête du Parti libéral du Québec, le 11 mai dernier, qui est passé sous le radar, alors que la planète se trouvait au plus fort de la tempête épidémiologique. Un parti qu'elle doit relever de la cinglante défaite électorale d'il y a deux ans.

Une entrevue qui s'est tenue aussi quelque jours à peine après la mort, dans des circonstances troublantes et captées sur vidéo, de Joyce Echaquan, une autochtone de Manawan, mère de sept enfants, décédée au Centre hospitalier de Lanaudière alors qu'elle subissait des propos racistes de membres du personnel de l'établissement.

« Le Québec est-il raciste? », a-t-on demandé à Mme Anglade. Écoutez sa réponse dans l'entrevue vidéo accordée au réseau Néomédia.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Plus de 11 000 nouveaux logements sociaux et abordables, promet la CAQ

La Coalition avenir Québec (CAQ) promet la construction de milliers de nouveaux logements abordables et sociaux dans un second mandat.  François Legault y est allé d'un premier engagement avant même le déclenchement de la campagne électorale, prévu d'ici la fin du mois d'août.  Le chef caquiste a promis vendredi d'ériger 11 700 logements ...

Publicité pré-électorale: Le DGEQ veut mettre fin au «bar ouvert»

Il est temps de mettre fin au «bar ouvert» qui a permis aux partis politiques de dépenser sans compter en publicités de toutes sortes plusieurs mois avant le déclenchement de la campagne électorale. C’est du moins l’avis du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), qui se montre préoccupé par cette question et estime qu’un resserrement de ...

durée Hier 13h45

Pierre Reid: un directeur général des élections sans véritable mandat

Malgré la proximité d’élections générales, le gouvernement Legault n’a pas pris la peine de s’assurer que le Directeur général des élections (DGEQ) ait les coudées franches pour effectuer son travail en toute sérénité, au moment où il en aurait le plus besoin, soit dans les mois précédant la campagne et lors de la tenue du scrutin du 3 ...