Publicité

6 août 2020 - 16:30

Richard Martel accuse les libéraux de mettre en péril l’industrie de l’aluminium

Par Salle des nouvelles

Le député conservateur de Chicoutimi–Le Fjord et ministre associé responsable de la Défense nationale du Cabinet fantôme de l’Opposition officielle, Richard Martel, accuse le gouvernement libéral de mettre en péril l’industrie de l’aluminium au Saguenay–Lac-Saint-Jean et ailleurs au pays.

« On a un avantage comparatif sur notre production d’aluminium dans le monde, c’est qu’il est vert, et le gouvernement ne s’en sert même pas », a lancé le député de Chicoutimi—Le Fjord.

M. Martel rappelle qu’aujourd’hui, on a appris que les Américains remettent en place des tarifs sur l’aluminium canadien mettant en danger notre industrie.

Pas plus tard qu’en juin dernier, Richard Martel avait fait parvenir une lettre à la vice-première ministre Chrystia Freeland pour lui indiquer que des tarifs américains sur notre aluminium étaient imminents.

« Les libéraux ont préféré danser avec le Bloc Québécois cet hiver en annonçant un système plus robuste de traçabilité de l’aluminium, un système qui était déjà en préparation depuis plus d’un an, afin de faire un gain politique à court terme plutôt que de travailler sérieusement avec nous et mettre en place des solutions concrètes pour l’aluminium canadien en obtenant des gains à long terme », a expliqué Richard Martel.

Le prix de la tonne d’aluminium est dans un creux significatif ajoute le député et nos entreprises sont en difficulté.

Dernièrement, l’aluminerie d’Arvida a décidé de ne pas rouvrir certaines cuves et que, par conséquent, sa production d’aluminium allait diminuer de 8 000 tonnes.

Les alumineries ont eu la vie dure cette année: elles ont dû affronter la grève du CN, les blocus des Premières Nations sur les voies ferrées et la COVID-19; tout cela dans un marché de plus en plus compétitif et des prix relativement bas.

« Les libéraux ont carrément berné le Bloc Québécois cet hiver pour obtenir leur appui. Si on veut assurer la pérennité de l’aluminium canadien, il faut travailler sur une politique d’achat d’aluminium à faible empreinte carbone, investir dans l’innovation et la recherche et développement pour l’aluminium recyclé et obtenir un environnement plus compétitif sur le plan fiscal et réglementaire. C’est ça un plan solide, crédible et qui a une portée à long terme », a expliqué le député conservateur.

« Si les libéraux n’avaient pas d’intérêt à travailler pour l’industrie de l’aluminium avant, ils ne l’auront probablement pas plus dans la tourmente de WE Charity. Au lieu d’assurer les arrières de nos citoyens, les libéraux préfèrent assurer celles de Trudeau et du portefeuille à Morneau. Ça, je ne suis pas certain que les travailleurs de l’aluminium vont l’oublier. Une chose est certaine, la région n’a jamais autant eu besoin de projets de développement économique », a conclu monsieur Martel.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.