Publicité

20 mai 2020 - 08:59

PANDÉMIE COVID-19

Richard Martel applaudit l’élargissement de l’aide aux entreprises

Par Salle des nouvelles

Le député conservateur de Chicoutimi–Le Fjord Richard Martel, qui est aussi ministre associé responsable de la Défense nationale du cabinet fantôme de l’Opposition officielle, se réjouit de l’élargissement de l’aide aux entreprises annoncées par le gouvernement fédéral.

C’est un dossier sur lequel il travaillait en étroite collaboration avec son collègue Pierre Poilievre, critique officielle en matière de finances au cabinet fantôme, depuis plus d’un mois et qu’il avait travaillé à son passage aux Communes il y a deux semaines.

Le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) offre des prêts sans intérêt ou des prêts-subventions pouvant atteindre 40 000$ aux petites entreprises dont le revenu a diminué en raison de la COVID-19, mais qui doivent continuer de payer des frais non reportable tels que le loyer, les services publics, les assurances, les taxes et les charges de l’employeur.

Le remboursement du solde du prêt, au plus tard le 31 décembre 2022, donnera lieu à une radiation de 25% du prêt.

Ce programme est maintenant offert à un plus grand nombre d’entreprises dont le propriétaire unique tire ses revenus directement de son entreprise, d’entreprises dont les activités dépendent de travailleurs contractuels ou encore d’entreprises familiales qui rémunèrent leurs employés au moyen de dividendes au lieu d’une paye.

« Je suis extrêmement content, car on sentait une injustice pour les petites entreprises de chez nous qui payaient leurs employés différemment. Par exemple, les entreprises qui remplissaient l’ensemble des critères, mais qui payaient leurs employés par dividendes, en partage de revenus ou encore à contrat n’avaient pas accès à l’aide. C’était tout simplement injuste », a fait savoir monsieur Martel.

« Les conservateurs et moi sommes sur le dossier depuis des semaines. Je suis soulagé que le ministre des Finances ait changé son fusil d’épaule. Il y a deux semaines, lorsque j’étais en Chambre, j’ai questionné le gouvernement sur ça et on m’avait fait savoir qu’ils en auraient plus à dire bientôt. J’étais optimiste et aujourd’hui, on a un résultat positif », a commenté le député de Chicoutimi—Le Ford.

Rappelons que pour être admissibles aux critères élargis, les demandeurs dont la masse salariale est de moins de 20 000 $ doivent détenir ce qui suit :

• un compte d’opérations d’entreprise dans une institution financière participante;

• un numéro d’entreprise de l’Agence du revenu du Canada, et avoir fait une déclaration de revenus en 2018 ou 2019;

• des dépenses non reportables admissibles totalisant entre 40 000 $ et 1,5 million de dollars. Ces dépenses pourraient comprendre le loyer, les taxes foncières, les frais de service et les assurances.

« On continue de travailler pour aider les entreprises de Chicoutimi—Le Fjord. Entre autres, il reste encore des entreprises exclues du CUEC puisque ce ne sont pas toutes les entreprises familiales qui opèrent avec un compte-chèques d’entreprises ou un compte d’exploitation d’entreprise », a conclu le député de Chicoutimi—Le Fjord.

Pour plus d’informations, les entreprises peuvent contacter le bureau du député Richard Martel au 418-698-5648 ou par courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.