Publicité

18 mars 2020 - 11:59

PANDÉMIE COVID-19

COVID-19 : La frontière canado-américaine fermée temporairement

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau et le président des États-Unis, Donald Trump ont passé la nuit à négocier et trouver une solution pour limiter la propagation de la COVID-19. M. Trudeau a annoncé en conférence de presse que la frontière entre le Canada et les États-Unis est officiellement fermée.

Le président américain a passé par les réseaux sociaux pour en faire l’annonce. 

« Sur la base d’un accord mutuel, nous allons temporairement fermer notre frontière nord avec le Canada pour tous les déplacements non essentiels », a-t-il tweeté avant l’annonce du premier ministre du Canada. 

C’est la première fois que la frontière est fermée complètement pour les individus. Seuls les Canadiens qui veulent revenir au pays pourront traverser la frontière. Par exemple, les Snowbirds qui ont répondu à l’appel du premier ministre qui avait demandé hier de se dépêcher à revenir. Chaque année, c’est 4,5 millions de Canadiens qui vont aux États-Unis et 1,5 million d’Américains qui viennent au pays chaque mois. Les voyages non essentiels ne seront plus permis. 78 % des voyages provenant du Canada sont en direction de nos voisins.

Pour s’assurer que le pays ne manque pas de provisions, les camionneurs pourront traverser la frontière. Il ne faut pas oublier qu’une très grande partie des marchandises proviennent des États-Unis. 

« Les déplacements essentiels vont continuer. Nos gouvernements reconnaissent qu’il est critique que nous préservions les chaînes d’approvisionnement de nos deux pays. Elles assurent que le carburant, les médicaments et les aliments puissent traverser sans entrave », explique le premier ministre du Canada. 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.