Publicité
3 mars 2020 - 14:29

Mario Simard élu vice-président du Comité permanent des ressources naturelles

Par Salle des nouvelles

Le député de Jonquière à la Chambre des communes, Mario Simard, a été élu à la vice-présidence du Comité permanent des ressources naturelles.

Il accueille cette nouvelle fonction avec enthousiasme et souligne que c’est une excellente opportunité de faire avancer l’industrie forestière.

Dans le cadre de son rôle de critique aux ressources naturelles pour le Bloc Québécois, Mario Simard assumera désormais de nouvelles fonctions au sein du Comité permanent des ressources naturelles. En effet, il occupera désormais la vice-présidence du Comité.

Seul député bloquiste au sein de celui-ci, Mario Simard s’est dit satisfait de sa nouvelle responsabilité et compte bien en profiter pour mettre en valeur la région.

« Ce sera l’opportunité de faire avancer plusieurs dossiers importants et de mettre de l’avant l’industrie forestière du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Notre région est la plus importante réserve de bois au Québec et avec près de 500 entreprises actives, nous avons notre mot à dire. D’ailleurs, il est plus que le temps que ce soit le cas », a déclaré Mario Simard.

Rappelons que le rôle du Comité est d’examiner les questions liées à quatre secteurs industriels relevant du mandat du ministère des Ressources naturelles soit, l’énergie, les forêts, les minéraux et les métaux, ainsi que les sciences de la Terre. De plus, il a pour mandat d’étudier les projets de loi qui lui sont acheminés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.