Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 août 2018 - 14:44

Règlement d'emprunt de 5.5 M$ pour les bacs bruns: le PCS invite la population à se mobiliser

Par Salle des nouvelles

Alors que Josée Néron paraît vraiment pressée d'emprunter 5.5 millions pour acheter des bacs bruns aux frais du contribuable selon le Parti des citoyens de Saguenay (PCS), la formation politique invite la population à aller signer les registres afin de bloquer ce règlement d'emprunt.

L'ouverture obligatoire des registres devrait se faire très prochainement et il s'agit de la dernière chance pour les citoyens de se sauver de ce très coûteux et encombrant troisième bac brun selon lui.

« Il existe une solution beaucoup moins dispendieuse et surtout beaucoup plus conviviale de faire la collecte des matières putrescibles à l'aide des bacs existant, plaide le chef du PCS, Dominic Gagnon. Nul besoin de faire l'achat d'un troisième bac. Plusieurs citoyens m'ont signifié leur désaccord avec cette fâcheuse décision partagée du conseil de ville. C'est le moment ou jamais pour la population de s'exprimer contre ce troisième bac, car après la fermeture des registres, il sera trop tard. »

Le PCS réclame par souci de convivialité qu'il y ait des postes de signatures bien visibles dans chacun des trois arrondissements de la ville.

« Josée Néron s'est toujours proclamée comme la défenderesse de la consultation populaire. Si c'est vraiment le cas, elle se doit donc d'exiger une facilité d'accès des registres à la population dans chacun des arrondissements, ajoute Dominic Gagnon. »

Le PCS se promet aussi de demeurer proactif lorsque sera annoncée l'ouverture des registres.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.