Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 novembre 2017 - 15:59

Sylvain Gaudreault dénonce une disparité pour les travailleurs souffrant de surdité professionnelle

Toutes les réactions 1

Le député de Jonquière à l’Assemblée nationale, Sylvain Gaudreault, a dénoncé aujourd’hui la nouvelle réglementation sur le remboursement de frais de services en audiologie appliquée par la Commission des Normes, de l’Équité et de la santé et de la Sécurité au travail (CNESST) au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Pour l’occasion, le député était accompagné de l’audiologiste Marc-Olivier Blackburn, et de travailleurs et de retraités du milieu industriel qui sont affectés par cette nouvelle directive.

Le problème est que, depuis plus d’un an et demi, la CNESST refuse systématiquement l’accès à certains services en audiologie à des travailleurs et des retraités du Saguenay–Lac-Saint-Jean, victimes d’une lésion professionnelle reconnue telle que la surdité et l’acouphène.

« Il est inadmissible que notre population n’ait pas accès directement à ces services alors qu’ailleurs au Québec, ils peuvent recevoir le suivi approprié à leur condition. Notre région est reconnue pour le nombre d’emplois reliés à l’industrie. Même si de nos jours, les milieux de travail prennent mieux en compte le bruit industriel, ça n’a pas toujours été le cas. Nos travailleurs et retraités victimes de lésions professionnelles ont droit aux mêmes services qu’ailleurs », a déclaré le député.

Cette situation force les travailleurs à contester les décisions de la CNESST pour obtenir les traitements auxquels ils ont droit.

En septembre 2017, quinze (15) contestations sur dix-neuf (19) ont reçu un jugement favorable du Tribunal administratif du Québec, reconnaissant les lésions professionnelles et le droit au remboursement des services fournis par les audiologistes.

« Actuellement, il y a au moins 150 clients du Saguenay–Lac-Saint-Jean en processus de contestation pour cette question de droit aux services. C’est inacceptable! La ministre du Travail doit agir sans attendre et exiger que la CNESST qu’elle mette un terme à cette pratique inéquitable afin d’offrir à nos travailleurs le même soutien qu’à ceux des autres régions du Québec », a conclu Sylvain Gaudreault.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • J ai pu constater ce fait après avoir été obligé de payer les frais d examen qui était payée avant

    Jean-Pierre Lavoie - 2017-11-28 08:14