Publicité

29 octobre 2015 - 16:45 | Mis à jour : 17:05

Consultation budgétaire: L'ERD en mode préélectoral

Aline Honigmann

Par Aline Honigmann, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Les citoyens de Saguenay ne veulent plus de grands projets et souhaitent que la municipalité se concentre sur l'entretien de ses infrastructures. C'est ce qui ressort des résultats des consultations tenues au cours du mois d’octobre par l'ERD, dont le but était de connaître les attentes des citoyens en vue du prochain budget municipal, présenté en décembre prochain.

11 organismes ont été rencontrés au cours du mois d'octobre par l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), ainsi que 25 citoyens de la ville. Les résultats de ces consultations seront présentés sous la forme d'un rapport, aux allures d'un programme de campagne électorale, que l'ERD déposera lors du prochain conseil de ville le lundi 2 novembre prochain. 

Outre l'arrêt de grands projets, il en ressort que les citoyens consultés souhaitent voir la municipalité se concentrer sur l'entretien de ses infrastructures et bénéficier de meilleurs services (de déneigement, de proximité, comme les bibliothèques). De nombreuses autres propositions ont également été présentées.

Préservation du patrimoine et instauration d'un programme de crédit de taxes 

La préservation du patrimoine fut un élément important des discussions:

« Les payeurs de taxes veulent que la Ville s'assure d'utiliser au maximum ce qu'elle possède et qu'elle l'entretienne. Ils sont également ouverts à ce que la Ville se réapproprie les églises inutilisées et qu'elle leur trouve de nouvelles vocations », explique Josée Néron, qui ne souhaite pas voir une situation telle que celle de l'église Fatima se reproduire.

En matière d'urbanisme, l'ERD proposera prochainement au conseil municipal la mise en place d'un programme de crédit de taxes pour la rénovation domiciliaire dans les vieux quartiers, afin d'y favoriser le retour d'une population préférant les quartiers plus éloignés du centre. La chef désignée de l'ERD regrette également le développement jugé chaotique de l'urbanisme à Saguenay, sans considérer les besoins de la population.

« En ce moment ce qu'on a l'impression c'est que la ville est à vendre », déplore-t-elle. 

Environnement

La chef de l'ERD souhaite voir l'instauration des bacs de recyclage se faire le plus rapidement possible. « Ça fait depuis plus de huit ans, on est tellement en retard par rapport à cela. Les gens ne cessent de nous répéter "Quand est-ce que vont arriver les bacs bruns?" », mentionne Josée Néron, pour qui d'importantes économies peuvent être réalisées en préservant l'environnement.

Subventions aux organismes

Pour la chef désignée de l'ERD, il existe une constante dans le discours des organismes rencontrés. « Tous se posent la question: Quels sont les critères pour obtenir des subventions à la Ville ? Personne ne peut répondre ». Il devient primordial pour l'ERD d'accélérer la mise en place d'une politique de dons et subventions apolitique et appliquée par les fonctionnaires de façon impartiale.

Nomination d’Éric Gauthier à l'OMH

Josée Néron est enfin revenue sur la nomination d’Éric Gauthier à l’Office municipal d’habitation de Saguenay (OMH). Cette dernière s'est demandée si le choix de l'actuel directeur du développement industriel à Promotion Saguenay était judicieux: « Il a été reconnu coupable de fraude électorale en 2011 (...). En ce moment, il y a un problème [L'Unité permanente anticorruption (UPAC) a débarqué, au printemps dernier, dans les bureaux de l'Office municipal d'habitation (OMH) de Saguenay pour enquêter sur des «allégations d'irrégularités dans le processus d'octroi de contrats»], il y a vraiment une crise à gérer et est-ce que M. Gauthier était le meilleur choix pour faire face à la crise? Comme élu, je me pose grandement la question », conclut-elle.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.