Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 août 2015 - 16:08

« S’ils sont nationalistes ou souverainistes, ils devraient voter pour le Bloc québécois »

Campagne électorale fédérale : Sabin Gaudreault compte sur l’appui des sympathisants indépendantistes du comté pour déloger Denis Lebel

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Toutes les réactions 1

Même s’il sait que ce ne sera pas facile, le candidat bloquiste dans Lac-Saint-Jean, Sabin Gaudreault, un militant de longue date du PQ dans la région, compte sur l’appui de tous les sympathisants indépendantistes de la circonscription pour déloger Denis Lebel lors du vote du 19 octobre.

Et interrogé par LePoint.ca, M. Gaudreault s’est dit convaincu de pouvoir le faire parce qu’il rallie déjà autour de lui des gens de plusieurs formations politiques.

« S’ils sont nationalistes ou souverainistes, les gens devraient voter pour le Bloc québécois, lance l’ex-enseignant de 62 ans, qui se dit en très bonne condition physique pour entreprendre ce marathon électoral. C’est nous qui représentons le mieux les intérêts des Québécois à Ottawa. Je sais que ce sera chaud. J’aurai besoin de tous les nationalistes et souverainistes autour du Lac-Saint-Jean pour y arriver, mais j’ai déjà de très bons contacts avec les gens d’Option nationale et de Québec solidaire. Et plusieurs travaillent déjà pour moi dans mon comité électoral. »

Pour y arriver, Sabin Gaudreault compte ratisser le terrain de fond en comble et visiter les 32 municipalités de la nouvelle circonscription.

Il dit respecter Denis Lebel, un gars sympathique selon lui, mais M. Gaudreault affirme qu’il a décidé de se lancer dans cette campagne avec la volonté de gagner.

Et même si le député et ministre conservateur de dit nationaliste, le candidat bloquiste n’endosse pas cette étiquette.

« Si on se dit nationaliste et qu’on est dans un parti fédéraliste à Ottawa, je ne pense pas qu’on peut défendre les intérêts et les valeurs du Québec dans la société québécoise, affirme-t-il. Pour moi, ça va plus loin que la simple reconnaissance de la nation francophone ou du fait français en Amérique du Nord. »

Sabin Gaudreault termine en mentionnant qu’il est par ailleurs très content du retour de Gilles Duceppe comme chef, ce qui a permis de stimuler les troupes selon lui.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Bravo Sabin, vas y à fond,

    Porto - 2015-08-05 18:40