Publicité
5 septembre 2015 - 11:56 | Mis à jour : 16:10

Douanes à Bagotville : Dany Morin estime que les candidats conservateurs dans la région se contredisent

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le candidat néo-démocrate dans Chicoutimi-Le Fjord, Dany Morin, estime que les candidats conservateurs dans la région se contredisent dans le dossier de l'obtention de douanes permanentes à l'aéroport de Bagotville.

M. Morin souligne qu’en appuyant récemment cette mesure,  la candidate conservatrice Caroline Sainte-Marie reprend un enjeu qu’il a mis de l'avant et lui rappelle la position de son collège Denis Lebel. reprend un enjeu qu’il a mis de l'avant et lui rappelle la position de son collège Denis Lebel.

« Malheureusement pour elle lance le député sortant du NPD, le lieutenant de Stephen Harper au Québec et député conservateur de la région s'est clairement opposé à une telle mesure en avril 2014. Les conservateurs sont au pouvoir depuis dix ans et les douanes complètes se font toujours attendre à Bagotville. Maintenant, la candidate conservatrice fait une promesse qu’elle ne peut pas tenir. Les électeurs ne sont pas dupes. Seul le NPD peut livrer la marchandise et remplacer le gouvernement de Stephen Harper. »

Dany Morin rappelle qu'en 2013, il avait lancé la campagne de sensibilisation "on veut des douanes.ca" pour mettre de la pression sur le gouvernement conservateur en faveur de l'établissement de douanes permanentes à Bagotville.

Après avoir multiplié ses interventions à la Chambre des communes, il estime avoir obtenu une première victoire dans le dossier en juin 2013 quand Ottawa a accordé un permis d’un an pour un service de douanes limité.

Le député sortant dans Chicoutimi—Le Fjord entend continuer de se battre pour ce service crucial au développement de l'industrie touristique de la région.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.