Publicité

9 juin 2021 - 11:00

Sondage NÉOMÉDIA

Que pensez-vous de la décision d’autoriser la tenue des bals des finissants ?

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

En point de presse ce mardi, le premier ministre du Québec, François Legault a annoncé, au grand bonheur de nombreux étudiants, que les bals des finissants pourront finalement avoir lieu, à compter du 8 juillet.

En effet, les étudiants pourront célébrer leur passage au secondaire avec leurs pairs, à condition que les festivités se passent à l’extérieur, sous des chapiteaux et avec une limite de 250 participants. Le port du masque ne sera pas nécessaire, de même que le respect de la distanciation physique de deux mètres.

« On fait un spécial pour permettre aux étudiantes et aux étudiants de vivre cette expérience. » 

Cette date a été retenue car après le 24 juin, la grande majorité des étudiants auront reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19. Le directeur national de la Santé publique, Dr Horacio Arruda, n'a pas voulu admettre que les autorités avaient finalement cédé à la pression populaire qui réclamait la tenue de ces bals. « C'est la situation épidémiologique qui s'est améliorée qui a été le principale raison », a-t-il dit en substance.

Suite à cette annonce, Néomédia vous demande:

Que pensez-vous de la décision de Québec et de la Santé publique d’autoriser la tenue des bals des finissants ?

Répondez à notre sondage en cliquant ici.

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.