Publicité

14 septembre 2020 - 09:00 | Mis à jour : 09:34

Liquéfaction de gaz méthane à Saguenay : un dossier de type David contre Goliath

Par

On connaît ça au Saguenay-Lac-Saint-Jean les Goliath!

Pour qui était né au début des années 1980, il y avait un Goliath qui voulait construire un champ de tir au nord de l’Ascension au lac Saint-Jean, c’était un gros Goliath l’armée canadienne… et la population a dit non au champ de tir pour F18. David a gagné!

Plus récemment, il y a 30 ans, le Goliath Hydro-Québec a gaspillé 44 millions de dollars pour imposer des barrages sur la magnifique rivière Ashuapmushuan. Eh bien non! La population a encore dit non. David a encore gagné, la rivière est maintenant une réserve aquatique protégée.

Dans le reste du Québec aussi on connaît ça les Goliath. Il y a eu Énergie est, l’aventure des gaz de schiste, Rabaska et Cacouna des supposés ports d’importation de gaz liquéfié, le Suroît centrale au gaz de production d’électricité concoctée par Hydro-Québec et c’est encore David qui a gagné à chaque fois. 

C’est possible de gagner. Nous avons l’expérience de la victoire. Il faut s’en souvenir.

Cette fois, c’est un Goliath de milliardaires américains qui se pointe avec ces gros sabots sales de gaz de fracturation, en plus il a un Goliath adjoint Hydro-Québec, complice, qui, semble-t-il, lui fournirait 5 milliards de kilowattheures (5 TWh) de notre précieuse hydroélectricité, par année (2/3 de la Romaine) pendant au moins 25 ans, naturellement à tarif préférentiel.

Il faut préciser maintenant qu’il ne serait, ce Goliath, qu’un de simple « passeur » de gaz méthane sale. Il ne produirait rien… Il ne ferait que transporter ce produit venant de l’ouest dans un long gazoduc à travers tout le Québec, de l’Abitibi jusqu’au Saguenay.

Et à Saguenay, il rendrait liquide ce gaz fossile, pour qu’il soit beaucoup plus « compacte » (environ 620 fois moins) pour que ça coûte moins cher afin de l’expédier dans de grands méthaniers outre-mer, sans aucune responsabilité et aucune préoccupation pour le comment et qui va consommer ce gaz sale.

Ce Goliath n’est qu’un simple intermédiaire, un « broker-dealer » dans la langue du Goliath, il faut le dire dans sa langue juste pour qu’il comprenne, qu’on comprend, qu’il voudrait utiliser notre territoire que pour s’enrichir encore plus!

Le Goliath a un nom « Société en commandite GNL Québec, 4000-1 Place Ville-Marie Montréal H3B 4M4 Canada » qu’il camoufle sournoisement sous différents noms pour tenter de se fondre au territoire afin de laisser croire qu’il vient d’ici.

« GNL Québec, Énergie Saguenay, Gazoduq avec un Q » Fumisterie de communicateurs.

On va faire le procès de ces imposteurs au BAPE à partir de la semaine du 21 septembre. La preuve va être accablante. Les Davids que nous sommes vont encore gagner.

Jean Paradis, fondateur de Négawatts, OSBL producteur pendant 22 ans d’énergie propre et renouvelable

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.