Publicité

11 février 2020 - 14:29

Promotion Saguenay, le chien dans le jeu de quilles politique des grands projets

Par

Promotion Saguenay et son directeur général M. Patrick Bérubé, s’aventurent sur la pente très glissante de la politique en s’ingérant de façon étourdie sur le terrain de l’opinion publique en matière de grands projets.

En substance, Promotion Saguenay prend une direction hasardeuse ‘’hors piste’’ dans cette affaire au montage douteux, connue sous le nom de ‘’mouvement Je crois en ma région. (JCEMR)’’.

Premier faux pas de danse: Pourvoir à grands frais les honoraires de la députée très (trop) fraîchement défaite du NPD Karine Trudel, à la hauteur de 33 600$ pour 4 mois, donc 8400$ par mois à même les fonds publics. Au surplus, selon un mandat plus ou moins clair de porte-parole dont ne sait toujours pas vraiment de qui ou de quoi, JCEMR n’ayant aucune existence juridique légale.

À cette manœuvre plus que maladroite s’ajoute ce qui semble une erreur de droit avérée en ce qui concerne les fonds publics qui y ont été injectés. Promotion Saguenay a bien plus qu’emprunté une pente glissante. Pire encore! Promotion Saguenay s’est complètement ramassé cul par-dessus tête après avoir dévalé la montagne, vitesse grand V, sa perte de contrôle étant décuplée par l’appui tout aussi mal venu du conseil de ville à cette invention ‘’non patentée’’ du nom de JCEMR.

Non seulement Promotion Saguenay se retrouve bien amoché en bas de la pente du mont de l’Incurie, mais glisse de plus belle. Toujours tenté par le télépente de la politique, notre plus qu’aventureux organisme municipal s’est offert le parcours ‘’expert’’ en mandatant en juin dernier par résolution de son conseil d’administration, une firme de relations publiques au montant de 42 000$. Objet d’imputation de la dépense: pour l’accompagner dans l’acceptabilité sociale des grands projets!

Les questions qui attendent les gestionnaires de Promotion Saguenay et ses administrateurs, dont la mairesse elle-même et l’argentier Potvin alias le président de l’organisme, sont des questions d’une extrême importance.

Que vient faire Promotion Saguenay via les fonds publics sur la scène de l’acceptabilité sociale? Et ce peu importe les projets mis en cause. Depuis quand Promotion Saguenay a dans ses carnets un rôle d’influenceur de l’opinion publique? Dans quels article ou alinéa des règlements généraux de Promotion Saguenay peut-on lire que de s’immiscer dans les affaires publiques est une nouvelle tâche conférée par la ville?

Que les piètres penseurs se ravisent, cette odieuse et coûteuse démarche décousue n’a absolument rien à voir avec les énoncés de mission de développement économique que délègue la ville à Promotion Saguenay. Cet amateurisme flagrant met à la fois en cause autant le manque de discernement de la mairesse que l’incompétence généralisée des gestionnaires concernés.

Ces derniers démontrent un mélange des genres peu recommandable à l’impact politique beaucoup plus nuisible sur les grands projets que la poignée de militants légitime qu’on tente de combattre à même les poches des contribuables. Cette lutte appartient aux promoteurs des grands projets et ils sont en mesure d’embaucher d’excellents professionnels qualifiés pour communiquer selon leurs besoins. Laissez-les travailler.

Mélanie Boucher, Saguenay.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.