Publicité
26 mars 2019 - 15:59

Le gaspillage alimentaire, un fléau planétaire

Par Salle des nouvelles

Vous avez certainement déjà entendu parler de la faim dans le monde.

À la télévision, à la radio, dans les journaux, on vous bombarde d’informations sur la pénurie de nourriture qui sévit dans certains pays du globe. Alors que l’Organisation internationale des Nations Unies prévoit une hausse de la population mondiale de deux milliards d’habitants en 2050, une question se pose : comment nourrir ces bouches supplémentaires quand, à ce jour, près d’un milliard souffre de sous-alimentation (Guillou et Matheron, 2011)?

Une réponse à la question réside sans conteste dans le gaspillage alimentaire. En 2011, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) nous révélait qu’un tiers de la nourriture produite dans le monde était perdue ou jetée (environ 1,3 milliard de tonnes par an). Il s’agit non seulement d’un gâchis alimentaire, mais aussi un gâchis environnemental puisque l’incinération de ces aliments génère des émissions de gaz à effet de serre, qui eux, contribuent au réchauffement climatique. Heureusement, des actions concrètes et simples peuvent être mises en œuvre de notre part pour lutter contre ce fléau.

Tout d’abord, vous devez planifier. En effet, planifiez les repas de la semaine avec ce que vous avez dans le réfrigérateur. S’il vous manque des ingrédients, faites-vous une liste et tenez-vous-en à ce qui est écrit. N’achetez pas le dernier spécial « deux pour un » si vous ne comptez pas consommer le surplus de nourriture. Ce dernier terminera dans la poubelle et vous aurez dépensé votre argent pour rien.

Ensuite, conservez vos aliments de façon adéquate. Votre réfrigérateur devrait être entre o et 4 degrés. Lorsque vous congelez, n’oubliez surtout pas d’inscrire la date sur l’emballage afin de connaitre le temps exact que votre nourriture s’y trouve. La rotation en sera ainsi plus facile.

Faites souvent le ménage de votre frigo pour connaitre ce qui s’y trouve. Diminuez vos portions si vous ne pensez pas être capable de tout manger. Les trois ou quatre bouchées que vous n’auriez pas prises ne seront ainsi pas perdues.

N’allez pas à l’épicerie le ventre vide. Vous aurez tendance à acheter davantage que nécessaire.

Cuisinez! Et recyclez! Utilisez vos restants comme base pour votre prochain repas.

En cas de surplus de pains, de fruits ou de légumes, n’hésitez pas à les déposer dans les frigos libre-service du Comité sécurité alimentaire de Chicoutimi. Ouverts l’été, ces frigos permettent aux résidents de s’approvisionner en nourriture fraiche gratuitement et à toutes heures du jour, sans restrictions.

Parce que le gaspillage alimentaire, on n’en a vraiment pas besoin.

Élizabeth Colette Labbé

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.