Publicité

29 janvier 2016 - 11:08

« Le Québec est à gauche, pas étonnant qu'il ne soit pas riche » — Adrien Pouliot

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 6

Adrien Pouliot, chef du Parti conservateur du Québec, a écrit un texte d'opinion sur sa définition de la richesse au Québec.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'entrepreneur Alexandre Taillefer mérite des félicitations pour avoir été nommé la personnalité Gestion et entrepreneuriat de l'année de La Presse.

Par contre, j’ai sourcillé quand il a récemment affirmé « qu'une société riche, c'est une société de gauche, c'est une société socialiste ». Une société de gauche, est-ce vraiment une société riche?

Pour répondre à la question, il faut au départ s’entendre sur les termes. Une société de gauche, certains diront que c'est une société plus égalitaire, qui répartit la richesse plus justement. Pour moi, c'est une société où l'État a une propension à intervenir « beaucoup » pour supposément redresser les mauvais côtés du « capitalisme ». Une façon de mesurer ce degré d'intervention, c'est de calculer la proportion de taxes et d'impôts qui sont confisqués par l'État. 

Quant à la définition de la « richesse », ici aussi on peut s'enfarger dans les définitions. Richesse matérielle, richesse spirituelle, niveau de bonheur ? Ce sont tous de bonnes réponses, mais aux fins de mesure, la meilleure façon de calculer la « richesse » d'une société, c'est par la valeur des biens et services produits collectivement, i.e. le produit national brut.

De retour à la question. La recherche économique est claire : les pays qui sont économiquement libres ont de meilleurs indicateurs de bien-être que les pays qui ne le sont pas. Plusieurs facteurs influencent la liberté économique, mais deux des principaux sont le degré d’intervention de l’État et le fardeau fiscal. Ainsi, un gouvernement qui intervient et taxe beaucoup risque de produire des indicateurs de bien-être plus faibles que celui « de droite » où il y a plus de liberté économique.

Pourquoi en est-il ainsi ?

Quand vous concluez librement une transaction, elle bénéficie aux deux parties, sinon, il n'y aurait pas de transaction. Quand vous êtes libre de dépenser votre argent, le fournisseur doit vous prouver que le bien qu'il vous vend est le meilleur au plus bas prix possible. Toutefois, quand l'État vous confisque votre argent pour le dépenser lui-même, cette dynamique n'existe plus. Le citoyen doit dans ce cas payer la facture (sous forme de taxes) même si elle est trop élevée pour ce qu'il reçoit et doit docilement accepter en retour les services étatiques fournis, aussi mauvais et dispendieux soient-ils et qu’il les veuille ou non. De plus, les politiciens et hauts fonctionnaires n'ont pas l'incitatif de bien servir le client au meilleur prix possible. Ils gaspillent votre argent, car ils prennent en considération des facteurs comme les pressions des groupes d'intérêt et l'achat de votes.

Le Québec est la province la moins économiquement libre du Canada et la plus « à gauche ». On ne s'étonnera donc pas qu’il soit aussi l’une des provinces les moins riches du Canada.
On ne crée pas la richesse en la répartissant. Le gouvernement ne la crée pas non plus, car tout ce qu’il donne à l’un, il l’a confisqué de l’autre. Il est temps de changer la vieille recette de gauche appliquée au Québec depuis 40 ans qui nous appauvrit à petit feu.

Adrien Pouliot

Chef du Parti conservateur du Québec

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

6 réactions
  • bon texte dommage que les gens des médias n en font pas le même constat....

    Francis Lachance - 2016-01-29 20:31
  • Je suis d'accord avec vous à 100%! Ce qui me choque le plus des Québecois, c'est qu'ils critiquent le gouvernement tout le temps mais qu'ils n'osent pas apporter de changement concrèt, comme voter pour un autre parti. Ils votent toujours pour les deux même partis alors qu'il y a d'autres choix très intéressant. Au pire, on serait ''pris'' avec ce gouvernement au maximum 4ans.

    Martin - 2016-01-30 07:14
  • L idéal d,,ans la vie est de visé le centre,,,un peu plus a gauche coté social et un peu plus a droite niveau économique mais pour la droite en general toute politique a peine de gauche est vue comme du communiste et nos media de radio poubelle ne se gene pas pour detruire tout programme social quel qu il soit sous prétexte que ce n es pas rentable , domage je reve d une société comme la norvege ou tout les profit de leur richesse naturel serve pour la santé, l éducation ,

    Georges - 2016-01-30 09:25
  • Le gouvernement donne des miettes à l'un de ce qu'il a pris à l'untre car il doit engraisser sa bureaucratie voraoce au passage...

    Churchill disait: « On ne rendra pas les pauvres plus riches en rendant les riches plus pauvres. »

    et ceci : « Christophe Colomb fut le premier socialiste : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait... et il faisait tout ça aux frais du contribuable. »

    Ou encore : « Sous le capitalisme, les gens ont davantage de voitures, sous le communisme, ils ont davantage de parkings. »

    Que de paroles sages...

    Fernand - 2016-01-30 09:37
  • Adrien Pouliot est un insecte sur la scène politique québécoise, mais s'il parvenait à devenir trop populaire, je serai prêt à me lever et à le combattre, lui et ses idées, et je ne suis pas le seul. Ce genre de politiciens est prêt a détruire nos acquis pour le pseudo bien de l'économie; qui est la plus molle des sciences molles.
    À long terme, il est nécessaire d'avoir des mesures pour diminuer l'écart entre les riches et les pauvres. Sinon on se retrouve comme aux États_Unis Jamais je n'accepterai de vivre dans un système néo-libéral.

    Fred - 2016-02-04 07:32
  • Adrien Pouliot est à droite, pas étonnant qu'il ne soit pas très intelligent. On jour à ce genre d'association d'idées digne d'un cul de mouche ? Minable

    Will - 2017-01-29 22:45