Publicité

8 août 2021 - 10:42

11 centres de justice de proximité se partageront cette somme

Plus de 6 millions de dollars pour favoriser l'accès à la justice

Par Salle des nouvelles

Le ministre de la Justice et procureur général du Québec, Simon Jolin-Barrette, a annoncé dernièrement l'octroi de subventions, pour l'année financière 2021-2022, totalisant 6 532 672 $ afin de soutenir des organismes favorisant l'accès à la justice pour les Québécois.

Cette somme, provenant du Fonds Accès Justice, sera partagée entre les 11 centres de justice de proximité.

L'aide financière vise non seulement à financer les activités régulières des centres de justice de proximité, mais également à soutenir leurs services offerts dans le cadre du Programme de prémédiation et de médiation en matière de petites créances et en matière familiale pour les couples sans enfant à charge.

Rappelons que ce programme est destiné à bonifier l'offre de médiation pour favoriser le règlement à l'amiable des litiges des dossiers ouverts à la Division des petites créances et pour permettre aux couples sans enfant commun à charge de régler leur séparation à l'amiable.

« Les centres de justice de proximité viennent en aide à de nombreux citoyens chaque année en les informant sur leurs droits, en les soutenant, en les orientant et en les accompagnant vers les ressources appropriées, souligne le ministre Jolin-Barrette. Grâce aux subventions annoncées, ces organismes, qui sont déjà une référence en matière d'information juridique pour la population, pourront continuer de favoriser un meilleur accès à la justice. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.