Publicité

19 mai 2021 - 08:51 | Mis à jour : 08:59

Les policiers estiment avoir démantelé un réseau de trafiquants relié aux motards criminalisés

Une opération antidrogue à Saguenay mène à 17 arrestations

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L’Escouade régionale mixte (ERM) Saguenay mène aujourd’hui une opération policière dans le cadre du projet PRUDENT visant à démanteler un réseau de trafiquants de stupéfiants actifs dans la région.

17 personnes âgées de 21 à 54 ans ont été arrêtées, dont 11 qui faisaient l’objet de mandats.

Elles sont suspectées être des acteurs importants d’un réseau d’approvisionnement et de distribution de stupéfiants au profit des motards criminalisés et comparaîtront ultérieurement pour faire face à différentes accusations en matière de stupéfiants.

• Jean-Philippe Lemay 33 ans de Jonquière

• Karine Harvey-Cyr 29 ans de Jonquière

• Jonathan Mallais 37 ans de Chicoutimi

• Pierre-Luc Pelletier 37 ans de Jonquière

• Jean-Benoît Vallée 34 ans de Jonquière

• Anne-Sophie Blanchette 21 ans de Jonquière

• Mathieu Marleau 34 ans de Brossard

• Mohammed Asfour 31 ans, de Brossard

• Hamezeh Aboujeed 24 ans de Montréal

• Bessette-Bolla Alexis 28 ans de Montréal

• Nabi Zoda Ausman 29 ans de Brossard

• Deux hommes et 4 femmes, âgés entre 25 et 54 ans

L’opération mobilise une cinquantaine de policiers de divers corps policiers, dont la Sûreté du Québec, le Service de police de Saguenay, la Régie intermunicipale de police Roussillon et le Service de police de Longueuil.

Rappelons que les ERM sont des partenariats entre services de police qui ont comme objectif une mise en commun des ressources pour mieux lutter contre le crime organisé, et ce, dans toutes les régions du Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.