Publicité

29 janvier 2021 - 10:11 | Mis à jour : 17 février 2021 - 13:12

Les agents sont également intervenus pour un rassemblement illégal à Chicoutimi

Couvre-feu : 6 autres constats d’infraction remis par les policiers de Saguenay

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les policiers de Saguenay ont remis 6 constats d’infraction liée au non-respect du couvre-feu et 2 autres pour un rassemblement illégal la nuit dernière.

Le porte-parole du Service de sécurité publique, Luc Tardif, a précisé que trois personnes ont notamment été interceptées dans le même véhicule à Jonquière, vers 4 heures 20.

« Ces personnes nous ont donné des raisons très nébuleuses pour expliquer leur présence à l’extérieur entre 20 heures et 5 heures du matin, mentionne M. Tardif. Après des vérifications, on leur a remis des billets d’infraction. »

Rappelons que le couvre-feu est en vigueur jusqu'au 8 février, mais le premier ministre François Legault a laissé entendre hier qu'il pourrait être prolongé.

Les contrevenants qui ne respectent pas le couvre-feu s’exposent à des amendes allant de 1000 $ à 6000, en plus des frais.

Les constats d’infractions remis pour un rassemblement illégal concernaient quant à eux un propriétaire et un de ses visiteurs qui ont été surpris par les policiers vers 22 heures.

À lire aussi :

Peu de changements à prévoir dans l'assouplissement des règles en place, prévient Legault

L’unité COVID fermée à son tour à l’Hôpital d’Alma 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.