Publicité

18 octobre 2020 - 13:33

Ce financement vise à maintenir et à accroître les services offerts

900 000 $ supplémentaires pour soutenir Tel-jeunes dans sa mission

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a annoncé l'octroi d'une aide financière totalisant 900 000 $ afin de soutenir Tel-jeunes et LigneParents.

Ce financement vise à maintenir et à accroître les services offerts par l'organisme aux jeunes et à leur famille, dans le contexte de pandémie actuel.

Ce soutien financier fait suite à celui de 500 000 $ qui a été accordé à l'organisme au printemps dernier, pour la période du 13 mars au 30 juin 2020. Le nouveau financement vise quant à lui la période du 1er juillet 2020 au 31 mars 2021.

L'aide octroyée permettra de répondre de manière efficace à la hausse des demandes de services et à intensifier les activités pendant la crise sanitaire.

Elle concerne notamment le maintien des services de base fournis 24 heures par jour, 7 jours par semaine, sur l'ensemble des plateformes, de même que le maintien de la main-d'œuvre mise en place et des services offerts aux parents.

Grâce à ce financement, l'organisme pourra poursuivre sa mission, allant de la prévention à l'intervention de crise, tout en consolidant et en intensifiant les liens de confiance tissés avec ses clientèles jeunes et parents.

Rappelons que les services de Tel-jeunes sont offerts par téléphone, par message texte, par courriel ainsi que par clavardage. Le service LigneParents est quant à lui accessible par téléphone, par clavardage et par courriel.

Depuis les débuts de l'organisme, ce sont plus de 1,8 million de jeunes et plus de 500 000 parents qui ont bénéficié de ces services.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.