Publicité

23 septembre 2020 - 13:00

352 adolescents ont reçu des services

Les signalements à la DPJ ont augmenté de 21 % dans la région

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les signalements de mauvais traitement à la DPJ ont augmenté de 21 % dans la région en 2019-2020 comparativement à l’année précédente.

C’est ce qu’a indiqué aujourd’hui la Direction de protection de la jeunesse.

Voici les grandes lignes de son rapport :

• La DPJ-DP du CIUSSS Saguenay−Lac-Saint-Jean a traité 5 809 signalements, soit une augmentation de 21 %.

• Une diminution de 1 % des signalements retenus est observée pour un total de 1 708 signalements retenus (1 727 en 2018-2019).

• 48 % des décisions du DPJ après l’évaluation d’un signalement retenu concernent la compromission de la sécurité ou du développement, soit 713 décisions, une hausse de 4,6 % par rapport à l’exercice précédent.

• 1 956 jeunes de la région sont pris en charge par la Direction de la protection de la jeunesse sur un total de 48 594, soit 4,03 % d’entre eux.

• 352 adolescents ont reçu des services dans le cadre de la Loi sur le système de justice pénale (LSJPA), ce qui représente une diminution de 3,3 % par rapport à l’an dernier, un nombre en diminution depuis les quatre dernières années.

• Entre le 1er avril et le 30 juin 2020, une diminution de 23,9 % des signalements reçus a été observée par rapport à la même période en 2019, en réponse à la période de confinement liée à la COVID-19.

Pandémie

Confrontés, en fin d’année, à l’amorce de la pandémie de COVID19, les DPJ ainsi que leurs équipes précisent qu’ils ont dû rapidement adapter leur offre de services et leurs pratiques pour continuer de répondre aux besoins des enfants, des jeunes et de leur famille.

Hausse des signalements, drames familiaux, Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, la dernière année aura été charnière dans l’histoire de la protection de la jeunesse au Québec.

« Plus forts ensemble! », est le thème choisi pour ce 17e bilan qui veut mettre en lumière l’importance du travail en partenariat et rendre hommage à ses artisans.

Qu’il s’agisse du soutien apporté par la voisine, par l’enseignante à l’écoute attentive ou par les intervenants et organisme d’horizons variés, chaque action bienveillante compte et s’additionne les unes aux autres pour tisser le filet de protection sociale essentiel au bien-être des enfants.

La volonté d’assurer une réponse sensible et de qualité aux besoins des enfants et de leur famille incite tous les jours de nombreuses personnes et autant d’organismes à travailler en étroite collaboration. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.