Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 mars 2015 - 07:00 | Mis à jour : 07:33

Des élèves du Collège d'Alma en République dominicaine

Jean-Luc Doumont

Par Jean-Luc Doumont, Journaliste

Twitter Jean-Luc Doumont

Sept élèves du programme Techniques professionnelles de musique et de chanson du Collège d’Alma ont quitté la région ce matin pour un stage de coopération internationale en République dominicaine.

Ils participeront à l’ouverture d’une école de musique dans le batey de Baraguana, situé à 17 km de Puerto Plata. Ce projet se déroule en partenariat avec l’organisme Les Artisans de paix internationale et permettra à des jeunes Haïtiens de recevoir des enseignements de base en musique et des instruments provenant de différents donateurs québécois.

Les élèves, appuyés par le Département de musique du Collège d’Alma, travaillent à ce projet depuis plusieurs mois dans l’espoir de faire une différence dans la vie des jeunes défavorisés du batey de Baraguana en partageant leur passion de la musique et en leur permettant d’avoir accès à une nouvelle école, située à même le batey et construite par des citoyens québécois bénévoles au projet.

Les élèves et le Département de musique ont organisé à l’automne dernier une importante collecte d’instruments de musique. Des guitares classiques, des violons, des instruments de percussion, des amplificateurs, des instruments à vent, des appareils électroniques ont ainsi été envoyés par conteneur à Baraguana.

Le groupe du Collège d’Alma est attendu avec grande impatience par des jeunes et des professeurs de musique haïtiens et dominicains avec qui ils pourront vivre un échange culturel sans précédent.

Outre les enseignements qui seront donnés par les étudiants, un concert conjoint entre les musiciens almatois et dominicains est prévu pour la communauté à la fin du stage. Une classe de maître en musique traditionnelle dominicaine sera également offerte aux Almatois par des musiciens de l’école Dream project de Cabarete. Ils y apprendront entre autres les rudiments de la bachata, une danse latine très populaire là-bas.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.