Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les policiers à l’affût durant toute la saison

La SQ veut contrer la culture extérieure illicite de cannabis

durée 13h00
28 juin 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Durant la saison estivale, la Sûreté du Québec prévient qu'elle va poursuivre ses efforts pour contrer les activités des producteurs et des vendeurs de cannabis qui agissent en dehors du cadre juridique.

Les enquêteurs et patrouilleurs de la Sûreté seront à l’affût des comportements suspects et feront des interventions pour localiser les productions extérieures illégales, identifier les producteurs, procéder à des arrestations, éradiquer des plants et contrer l’approvisionnement illicite.

Malgré la mise en place de mesures législatives autorisant certaines activités liées au cannabis, rappelons que la production, la possession dans un but de trafic, la vente sur le marché noir, l’importation et l’exportation de cannabis demeurent des infractions criminelles ou pénales. Ainsi, toute plantation de cannabis sans certification ou licence émises par Santé Canada est interdite.

Des activités criminelles qu’il ne faut pas banaliser
La culture et la vente de cannabis non autorisées ont des conséquences pour la société québécoise. En plus d’alimenter le marché noir, elles génèrent d’importants revenus qui peuvent servir à financer des activités criminelles.

La Sûreté invite les citoyens à être attentifs aux indices suivants. Ils laissent présager la présence d’une culture illégale :

  • Allées et venues fréquentes de véhicules inconnus
  • Présence de véhicules sans conducteur stationnés près des champs
  • Découverte de sentiers battus inhabituels sur les terres
  • Outils et produits de jardinage dissimulés (pelles, engrais, sacs de terre)
  • Va-et-vient de personnes inconnues aux environs des champs ou des boisés à partir du mois de mai
  • Présence de repères visuels comme des rubans de couleur accrochés aux arbres

Toute personne qui serait témoin de telles activités est invitée à en faire part au service policier couvrant sa région et à éviter de s’aventurer près du secteur. Des informations telles que la description des personnes ou des véhicules suspects peuvent faciliter le travail de la police.

Toute information sur la contrebande ou la production illicite de cannabis peut être communiquée en tout temps et de façon confidentielle à votre poste de police local ou à la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Forte augmentation des crimes en ligne durant la COVID-19

De nouvelles statistiques indiquent que les cas d’extorsion déclarés à la police au Canada ont augmenté de près de 300 % au cours de la dernière décennie, au moment où le crime a augmenté en ligne pendant la pandémie de COVID−19. «Ces augmentations inquiétantes sont liées à l’utilisation des plateformes de médias sociaux et d’autres fournisseurs ...

Opération nationale de surveillance sur les cours d'eau

Plusieurs services de police du Québec tiendront en fin de semaine une opération nationale concertée qui s’attardera à la sécurité des citoyens s’adonnant à des activités nautiques. Pour justifier cette opération qui aura lieu de vendredi à dimanche, la police signale qu’à quai et sur les plans d’eau, l’achalandage ne cesse d’augmenter.  La ...

Vague de vandalisme à Alma : la SQ demande l’aide du public

Les policiers de la Sûreté du Québec demandent la collaboration des citoyens afin de contrer une vague de vandalisme à Alma. Plusieurs dossiers de méfaits sont présentement sous enquête dont celui de la passerelle à Alma. Si vous apercevez une personne suspecte dans votre secteur, les policiers recommandent de noter une brève description de ...