Publicité

17 septembre 2021 - 11:59

L’organisme réclame la création de tables de concertation régionales

Protection de la rivière Péribonka : un réel débat public sur la forêt s'impose selon la FIM-CSN

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Fédération de l'industrie manufacturière (FIM-CSN) réclame un réel débat public sur l'utilisation efficiente de la forêt québécoise à la suite de la décision du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques d'annuler les coupes forestières le long de la rivière Péribonka.

« Nous considérons que les décisions touchant à toutes les aires forestières protégées devraient relever des représentantes et représentants des premières nations, des travailleuses et travailleurs, des groupes économiques et environnementaux ainsi que de la population qui vivent sur ces territoires, qui sont partie prenante de leur vie régionale, affirme Louis Bégin, le président de la FIM. Il faut réussir à tirer le maximum de ce que la forêt peut offrir aux populations des régions forestières québécoises, et ce, en respectant l'aspect économique et écologique de la forêt. En ce sens, nous revendiquons toujours la création de tables de concertation régionales, réunissant tous les acteurs qui devraient être au centre de ces décisions. Pour nous, la préservation du territoire et le développement économique doivent relever de celles et de ceux qui sont directement touchés par ces décisions ».

« Dans le cas de l'aire protégée de la Péribonka, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs prétend qu'une grande partie du secteur serait touché par l'épidémie de la tordeuse des bourgeons de l'épinette, ajoute Yannick Gaudreault, trésorier du Conseil central des syndicats nationaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean-CSN. Il faudrait donc se demander ce qui est plus profitable : laisser cette forêt dépérir ou procéder à des récoltes qui la valoriseraient ? Voilà pourquoi il nous faut un véritable débat sur la forêt, porté par et pour les populations locales qui sont les premières concernées à trouver des solutions ensemble. »

Rappelons que la Fédération de l'industrie manufacturière (FIM-CSN) rassemble plus de 30 000 travailleuses et travailleurs réunis au sein de 320 syndicats, partout au Québec.

Le Conseil central des syndicats nationaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean-CSN regroupe quelque 160 syndicats et représente 16 000 membres issus de tous les secteurs d'activité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.