Publicité

14 septembre 2021 - 09:14 | Mis à jour : 09:19

Le gouvernement confirme maintenant son intention de protéger ce territoire

Coupes forestières près de la rivière Péribonka : Québec fait marche arrière

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les coupes forestières qui étaient prévues cette année le long de la rivière Péribonka et qui étaient fortement contestées n'auront finalement pas lieu.

C’est ce qu’ont annoncé ce matin par voie de communiqué le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, ainsi que le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour.

Ils ajoutent que le gouvernement confirme ainsi son intention de protéger territoire qui est considéré par plusieurs comme un joyau naturel et d'y donner accès à ceux qui veulent y pratiquer des activités récréotouristiques.

Au cours des prochains mois, le gouvernement dit qu’il se concertera avec les acteurs régionaux pour déterminer les limites du territoire qui sera protégé.

« Bien que notre gouvernement ait atteint, en décembre dernier, la cible de 17 % de protection du territoire qu'il s'était fixé, nous sommes très fiers de pouvoir confirmer que notre travail se poursuit, indique M. Charette. La rivière Péribonka est un joyau de notre patrimoine naturel et nous nous devons de la protéger. »

« Pour que nous bénéficiions tous des richesses de notre territoire, il est nécessaire que les différents acteurs du milieu se concertent afin d'établir un consensus clair, ajoute son collègue, Pierre Dufour. L'annonce d'aujourd'hui nous donne l'occasion de faire le point sur l'utilisation de notre forêt dans cette magnifique région, tant pour la foresterie que pour les autres activités de villégiature et les activités récréotouristiques. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.