Publicité

14 septembre 2021 - 08:11

Une évaluation environnementale fédérale du projet est toujours en cours

GNL doit respecter le refus du Québec, affirment plusieurs groupes

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Plusieurs groupes environnementaux et de citoyens dénoncent fermement la décision des promoteurs de GNL Québec de poursuivre les démarches menant à une évaluation environnementale fédérale de l’usine Énergie Saguenay malgré le rejet du projet par le Gouvernement du Québec le 21 juillet dernier.

Action Boréale, la Coalition Fjord, Greenpeace, Nature Québec, la Fondation David Suzuki, Équiterre, le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec, Eau Secours, la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social - CEVES, la Coalition étudiante Arrêtons GNL et la Coalition anti-pipeline de Rouyn-Noranda n’en reviennent pas.

« C’est un grave manque de respect envers une décision du Gouvernement du Québec dûment appuyée par une analyse environnementale rigoureuse », soulignent les groupes.

Comme le rappelait hier le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques Benoit Charette: « Le promoteur peut bien souhaiter que le fédéral poursuive son évaluation, mais le projet ne verra pas le jour étant donné qu'il ne respecte pas les exigences environnementales québécoises ».

Les groupes tiennent également à préciser que poursuivre le processus d’évaluation environnementale fédérale sur un projet sans avenir est complètement absurde et constitue un gaspillage de temps et de fonds publics qui devraient plutôt être investis dans la transition énergétique, loin des énergies fossiles, et aider les travailleurs et travailleuses à transiter vers des emplois non polluants.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.