Publicité

22 octobre 2021 - 16:00

Entrevue vidéo

Manon Girard rêve l’Alma de demain

Par Mathieu Savard, Journaliste

Voir la galerie de photos

Dans le cadre des élections municipales du 7 novembre prochain, l’équipe de Néomédia Saguenay–Lac-Saint-Jean s’est entretenue avec la candidate à la mairie d’Alma, Manon Girard.

Celle qui se décrit comme une entrepreneuse dans le milieu communautaire mentionne qu’elle se présente à la mairie en raison de sa fille : « Maman, est-ce que tu sais que je ne verrais probablement pas grandir mes petits-enfants ? », lui avait dit sa fille de 16 ans qui rajoute que dans quatre ans, il serait trop tard pour que sa mère se présente.

La fermeture de plusieurs commerces fait aussi partie des enjeux de madame Girard qui a même installé son quartier général dans l’ancien restaurant Thériota.  Qui a d'ailleurs fermé en raison de la pandémie. Elle pense que le virage numérique pourrait aider les commerces et que les surplus de la ville d’Alma auraient pu permettre d’aider les commerces qui ont fermé.

Sur son expérience en politique municipale, elle pense qu’elle doit faire ses preuves auprès de la population, mais elle dresse une comparaison intéressante entre la gestion d’un organisme communautaire et la gestion d’une ville : « on est habitué comme organisme de faire des demandes de financement, c’est la même chose pour une ville qui se doit de regarder se qui se passe au provincial et au fédéral pour faire des demandes », a mentionné Manon Girard.

Manon Girard est présentement candidate à la mairie d’Alma face à Jocelyn Fradette, Sylvie Beaumont et Lucille Gagnon dans le cadre des élections municipales du 7 novembre prochain.

Pour en savoir plus sur la candidate, vous pouvez écouter l'entrevue vidéo.

À écouter également(Portait des autres candidats):

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.