Publicité

21 octobre 2021 - 14:00

Il appuie la mairesse sortante Josée Néron

L’ex-conseiller Georges Bouchard prône la continuité à la mairie de Saguenay

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L’ex-conseiller municipal de Jonquière et de Saguenay, Georges Bouchard, a fait savoir aujourd’hui par voie de communiqué qu’il souhaite la réélection de Josée Néron à la mairie lors de l’élection du 7 novembre.

« J’estime que Mme Néron s’en est très bien sortie durant le premier mandat, affirme M. Bouchard. Et lorsque je me fie à ma propre expérience politique, j’étais de loin meilleur à la fin de mon deuxième mandat et surtout à mon troisième. Mme Néron sera encore supérieure et meilleure lors de son deuxième mandat à la mairie de Saguenay. »

Georges Bouchard, qui a été conseiller à Jonquière de 1999 à 2002 et à Saguenay de 2002 à 2013, souligne qu’il faut un certain temps pour connaître et bien maîtriser l’appareil municipal.

« Dans les premiers temps, on apprend à connaître le personnel, le fonctionnement de la Ville et les règles qui s’y trouvent. Ensuite, on maîtrise beaucoup mieux les dossiers et on devient plus efficace. Au cours de son premier mandat comme mairesse, Mme Néron est parvenue à bien connaître ses dossiers, a obtenu le respect des élus autour de la table. Elle a bien tiré son épingle du jeu et il faut convenir qu’il n’était pas facile de succéder à un Jean Tremblay, qui avait été là pendant 20 ans », ajoute M. Bouchard.

Celui qui a présidé la Commission de l’urbanisme et aussi des Ressources humaines à Saguenay croit que les citoyennes et les citoyens de Saguenay sortiraient gagnants à accorder un deuxième mandat à Josée Néron.

« Quant à moi, ce serait un très bon investissement », a conclu l’ancien président de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de 2010 à 2012.

Pour la mairesse sortante de Saguenay, il s’agit d’un troisième appui, après celui de Lucien Boivin, le maire sortant de Saint-Prime, et de Réjean Bergeron, l’ancien maire de Shipshaw et membre du comité de transition en 2017.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.