Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le financement des écoles sera augmenté d’environ 5,5 millions $

Lutte au décrochage scolaire : Mashteuiatsh profitera de l’entente avec Ottawa

durée 13h00
14 juillet 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Mashteuiatsh profitera de l’entente historique conclue entre 22 Premières Nations au Québec et Ottawa de 1,1 G$ pour contrer le décrochage scolaire des élèves autochtones.

Le fédéral bonifiera le budget accordé aux écoles sur cinq ans, soit plus du triple de l’enveloppe prévue en 2022.

Le grand chef Gilbert Dominique estime que cette entente permettra d’assurer un financement stable, prévisible et récurrent fondé sur les besoins réels et spécifiques des jeunes et équitables avec celui de la province pour les cinq prochaines années.

Il s’agissait d’un dossier prioritaire pour Katakuhimatsheta (Conseil des élus) et la direction Éducation et main-d’œuvre de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan depuis plusieurs années.

M. Dominique rappelle qu’au cours des dernières années, une formule de financement inadéquate est venue compromettre l’offre de services éducatifs de la communauté de Mashteuiatsh, avec un écart à la baisse de plus de 1 million $ anticipé pour l’année scolaire 2021-2022 qui avait finalement pu être résorbé grâce à un financement ponctuel.

Hausse du financement

Globalement, en fonction de la formule renouvelée élaborée, la nouvelle entente prévoit pour l’année 2022-2023 un financement de 14 451 725 $, ce qui représente une augmentation d’environ 5,5 millions $.

Un mécanisme de reddition de comptes et de production de rapports fait partie des dispositions aux fins de suivi et d’évaluation de l’efficacité des programmes éducatifs et des mesures en place.

« La prise en charge de l’éducation dans les années 1980 constitue l’une de nos plus grandes fiertés dans notre visée d’autodétermination. L’entente signée aujourd’hui nous permettra de continuer à offrir une éducation de qualité selon les réalités et les priorités de notre communauté. Nous voulons poursuivre nos efforts en mettant en œuvre notre propre plan de réussite et des stratégies adaptées à nos besoins. Nous désirons plus que tout que nos jeunes persévèrent, réussissent et obtiennent leur diplôme. L’enjeu de l’éducation est crucial pour l’avenir de nos enfants et de notre Première Nation », a souligné le chef Dominique.

M. Dominique mentionne que la nouvelle entente permettra d’assurer la prestation de services éducatifs qui reflète la culture, la langue, les valeurs et l’histoire de la Première Nation.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 septembre 2022

Semaine du développement durable : les 4 cégeps du Saguenay−Lac-Saint-Jean s’unissent

Les quatre cégeps de la région se mobilisent en organisant une semaine thématique sur le développement durable du 19 au 23 septembre 2022. C’est lors d’une rencontre du comité Borée, qui a pour but de mettre en place un système alimentaire durable en zone boréale, que les cégeps ont semé l’idée de tenir simultanément des journées d’activités sur ...

24 août 2022

Études postsecondaires: l'IRIS propose la gratuité au Québec

Des chercheurs d’un institut québécois proposent au gouvernement du Québec de profiter de la hausse de ses revenus pour introduire la gratuité scolaire dans le milieu postsecondaire. Dans son étude publiée mercredi, l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) prétend que l’indexation des frais de scolarité n’a plus sa place ...

20 août 2022

Alloprof lance un guide pour gérer le stress de la rentrée scolaire

À l'occasion de la rentrée scolaire, Alloprof lance une section spéciale de son site internet pour aider à gérer le stress de cette période mouvementée. « Que ce soit pour les adultes ou pour les enfants, je pense que c'est un moment légèrement anxiogène, même si c'est souhaité, même si les enfants ont hâte de retourner à l’école, parce que c’est ...