Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

25 % des membres des Premières Nations détiennent un diplôme postsecondaire

Une première rencontre régionale sur l’accès aux études supérieures des autochtones

durée 10h30
30 juin 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les directions de l’UQAC et des quatre cégeps de la région ont tenu une première rencontre régionale le 15 juin dernier pour discuter de la transition vers l’enseignement supérieur des populations autochtones.

Les directions générales, les directions des études et les conseillers responsables du volet autochtone ont échangé sur les actions existantes ou à développer pour accueillir un plus grand nombre d’étudiants autochtones.

Ce fut l’occasion d’explorer les voies d’accès permettant de favoriser l’accessibilité aux études supérieures, de parler du cheminement des besoins spécifiques et de la démarche d’intégration des perspectives autochtones dans les établissements.

Les échanges ont permis aux établissements de s’inspirer des pratiques déjà en place, comme les programmes dédiés, les places réservées dans certains programmes ou encore l’autochtonisation des programmes collégiaux et universitaires en sciences infirmières.

La rencontre régionale est une première étape du chantier de la transition vers l’enseignement supérieur des populations autochtones. Il vise à développer des actions régionales communes qui contribueront à réduire les obstacles d’accès aux études supérieures, à favoriser la persévérance scolaire et à augmenter la représentativité des étudiants autochtones dans les établissements postsecondaires dans une optique d’inclusion, d’équité et de justice sociale.

Enjeux d’accessibilité

Les membres des Premières Nations sont moins nombreux que les allochtones à détenir un diplôme postsecondaire. Les plus récentes données ont démontré que 25 % des Premières Nations de plus de 15 ans avaient un diplôme postsecondaire comparativement à 52 % pour toute la population du Canada.

L’écart dans les taux de diplomation aux études supérieures prend racine dans la réalité sociohistorique des populations autochtones, alors que l’éducation visait leur assimilation en effaçant toute trace de leur culture d’origine.

Il faut rappeler qu’en plus des pensionnats qui ont marqué les générations, jusqu’en 1984 la Loi sur les Indiens déterminait qu’un membre issu des Premières Nations perdait son statut lorsqu’il obtenait un diplôme universitaire.

Les défis actuels en matière d’accessibilité à l’éducation sont «étroitement liés aux impacts historiques et continus du colonialisme », en plus des enjeux liés à l’éloignement géographique de la famille et de la communauté pour accéder aux établissements d’enseignement supérieur, des barrières linguistiques, des obstacles financiers ou encore du choc culturel vécu par l’étudiant qui se retrouve dans un milieu allochtone.

La Loi sur les Indiens du Canada visait «l’émancipation» des Indiens, tel que le stipule l’article 109, c’est-à-dire ne plus être légalement un Indien et posséder tous les attributs de la citoyenneté. Un amendement de 1880 retire automatiquement le statut d’Indien à ceux qui obtiennent un diplôme universitaire. Les dispositions concernant l’émancipation ne seront levées qu’en 1985.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 23h59

Le réseau collégial s'apprête à vivre une rentrée marquée par le manque de personnel

À une semaine de la rentrée, la CSQ s'inquiète de voir certains cégeps incapables d'offrir certains services et même certains cours faute de personnel. La CSQ et ses syndicats affiliés du réseau collégial demande à Québec de bonifier les conditions de travail du personnel des cégeps afin de contrer une pénurie de personnel qui commence à affecter ...

14 juillet 2022

Lutte au décrochage scolaire : Mashteuiatsh profitera de l’entente avec Ottawa

Mashteuiatsh profitera de l’entente historique conclue entre 22 Premières Nations au Québec et Ottawa de 1,1 G$ pour contrer le décrochage scolaire des élèves autochtones. Le fédéral bonifiera le budget accordé aux écoles sur cinq ans, soit plus du triple de l’enveloppe prévue en 2022. Le grand chef Gilbert Dominique estime que cette entente ...

12 juillet 2022

Les Aigles de la Cité étudiante de Roberval comptent voler plus haut avec Dave Thériault

La direction de la Cité étudiante de Roberval a annoncé la nomination du nouveau coordonnateur et agent de développement pour le programme de hockey d'excellence des Aigles, soit Dave Thériault, qui cumule plusieurs années d'expérience dans le monde du hockey. Natif de Québec, Dave Thériault gravite dans le monde du hockey depuis ...