Publicité

13 janvier 2022 - 09:00 | Mis à jour : 09:03

Au primaire et au secondaire

Québec confirme un retour en classe lundi

Par La Presse Canadienne

La santé publique du Québec recommande le maintien du retour en classe lundi dans les écoles primaires et secondaires de la province, a annoncé le premier ministre François Legault.

Les modalités du retour en classes n’ont pas été précisées, mais Québec indique déjà que le port du masque sera obligatoire et que les écoles disposeront de tests rapides de dépistage de la COVID−19.

Le retour en classe en personne se fera également dès lundi dans les cégeps et universités, mais elles disposeront d’«une certaine marge de manœuvre pour s’ajuster», a noté M. Legault sur Facebook mercredi soir.

Le directeur national de la santé publique par intérim, le docteur Luc Boileau avait indiqué mardi qu’il s’engageait à faire des recommandations au gouvernement d’ici jeudi. M. Legault avait pour sa part déclaré qu’un retour en classe le 17 janvier demeurait «une priorité».

«C’est très important pour les enfants de retourner à l’école, pour apprendre, pour retrouver leurs amis, pour retrouver une certaine normalité», a écrit le premier ministre.

Selon lui, «l’immense majorité» des enfants ne courent «pas de risques de santé importants» s’ils sont infectés par la COVID−19. «Par contre, les retards scolaires et l’isolement peuvent causer des problèmes importants», continue−t−il. 

Il y a une semaine, le ministre de l’Éducation, Jean−François Roberge, a annoncé que chacun des élèves du préscolaire et du primaire recevra une boîte de tests rapides à leur retour en classe. Une autre boîte de cinq tests leur sera également remise en février.

Les adolescents qui fréquentent l’école secondaire ont reçu une dose de vaccin dans une proportion de 98 % et ils sont 89 % à avoir reçu deux doses. Au primaire, le taux de vaccination est de 60 % pour la première dose.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.