Publicité

19 novembre 2021 - 04:00

À compter de l'automne 2022

ATM offrira un nouveau programme de formation cinématographique et télévisuelle

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L’École supérieure en Art et technologie des médias (ATM) du Cégep de Jonquière a annoncé l’implantation du nouveau programme Techniques cinématographiques et télévisuelles à compter de la rentrée 2022.

La formation vise à former des techniciens pour œuvrer sur les plateaux de production en cinéma et en télévision et vient remplacer celui de Techniques de production et de postproduction télévisuelles.

À la suite de cette révision ministérielle, en étroite collaboration avec l’industrie et les équipes du Cégep de Jonquière, la nouvelle mouture du programme de trois ans en Cinéma et télévision permettra aux étudiants des apprentissages à travers cinq champs d’intérêt :

• Planification et coordination

• Production de fiction et de cinéma

• Production en direct et captation

• Montage

• Effets visuels

L’ensemble des compétences sera intégré au cheminement de tous les étudiants. Le nouveau programme a été conçu tel un parcours où l’étudiant pourra faire un choix de cours à la dernière année, selon ses préférences, parmi trois des cinq champs d’intérêt.

Toutes les étapes d’une production

Les compétences reliées au cours se colleront encore plus à la réalité de l’industrie médiatique explique Caroline Savard, responsable de la coordination départementale du programme de Cinéma et télévision.

« Actuellement, il y a beaucoup moins de frontières entre les contenus réalisés pour la télé, le cinéma ou le Web. Le point commun de tous ces contenus, c’est qu’ils requièrent un travail de coordination, de production et de postproduction. Notre programme s’adapte ainsi à cette réalité ».

Le programme est d’ailleurs construit autour de ces grands axes tout au long du cheminement : préproduction, production et postproduction. Chaque session, ils verront toutes les étapes d’une production, de la préproduction à la livraison finale. Ils feront beaucoup plus de tournages afin de créer des contenus variés comme des bulletins de nouvelles, des fictions, des documentaires ou des captations de spectacles, entre autres.

Les étudiants seront aussi plongés dans l’action en expérimentant concrètement toutes les sphères de différents types de projets de production dès la première année, notamment sur des plateaux de tournage. Les tournages à l'extérieur, hors des studios, seront beaucoup plus présents pour le tournage de fiction, notamment avec des comédiens professionnels.

Ultimement, les diplômés seront en mesure de collaborer aux diverses étapes d’un projet de production, soit à l’organisation et à la coordination d’un projet (préproduction), à la diffusion et à l’enregistrement des prises de vue et de son lors du tournage (production) ainsi qu’à la création du montage et à la composition du montage de finition et des effets visuels (postproduction).

Un parcours propre à l’étudiant

Le cheminement proposé permet d’élargir le profil de la clientèle rejointe en établissant un meilleur équilibre entre les composantes de la formation.

« L’implantation de ce nouveau programme représente une avancée importante pour l’École supérieure en Art et technologie des médias puisque le programme Cinéma et télévision permettra un arrimage optimal des compétences enseignées. Ces changements placeront les intérêts de l’étudiant au cœur de son cheminement tout en lui permettant d’acquérir des apprentissages dans toutes les sphères d’une production. Par exemple, l’individu qui se sent moins interpellé par l’aspect technique, mais davantage par la coordination et la planification sera également servi puisque cette fonction de travail est plus présente », précise Hélène Roberge, directrice adjointe des études pour les programmes de l’École supérieure en ATM du Cégep de Jonquière.

Le nouveau programme s’accompagne d’un financement de 3,4 millions de dollars du ministère de l’Enseignement supérieur, servant à l’acquisition de nouveaux équipements comme des caméras, de l’éclairage studio et portatif ainsi que le renouvellement du parc informatique.

Pour répondre à la demande de l’industrie, le nombre de candidatures admises a augmenté dans les dernières années, passant de 125 à 160. Dès l’an prochain, le programme pourra accueillir des étudiants de partout au Québec et de l’international.

Les candidats intéressés pourront s’inscrire lors de la prochaine période d’admission, en janvier 2022.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.