Publicité

17 février 2021 - 09:30

La programmation sera disponible pour la première fois dans toutes les écoles du Québec

Félix-Antoine Tremblay, porte-parole du volet scolaire du Festival REGARD

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Après avoir préparé de multiples scénarios pour la tenue de son volet scolaire du 15 au 19 mars prochain en raison de la pandémie, le Festival international du court métrage au Saguenay a finalement décidé de se tourner vers le virtuel et de rendre, pour la première fois, sa programmation disponible pour toutes les écoles du Québec.

Grâce aux cahiers pédagogiques dynamiques que recevra chaque classe inscrite au volet scolaire 2021, les élèves de niveau préscolaire, primaire et secondaire sur tout le territoire du Québec pourront profiter du Festival tout en restant en sécurité dans leur école.

Les professeures et professeurs trouveront, dans cet outil numérique, des liens vers les films, des activités préparatoires à faire en classe ainsi que du contenu «extra» en lien avec les œuvres regardées.

« Il nous a fallu changer notre façon de penser pour cette édition afin de faire ressortir le maximum d’aspects positifs de cette situation, précise Marilou Desbiens, coordonnatrice du volet scolaire. Nous aurons le bonheur de retrouver les jeunes de la grande région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais également d’aller à la rencontre de ceux ailleurs au Québec. »

Des projections pour tous

Âgés de 2 à 17 ans, tous les jeunes inscrits trouveront leur compte grâce aux différents types de projection offerts par REGARD: Regarderie, les P’tites vues, les Grandes vues ainsi que REGARD secondaire disponible en français comme en anglais.

Environ 500 courts métrages jeunesse ont été visionnés par l’équipe de programmation, dont 45 qui sont sélectionnés officiellement.

Année après année, deux grands thèmes sont au coeur de la programmation jeunesse: la diversité et l’initiation au cinéma d’auteur.

La programmation officielle de REGARD scolaire, présentée avec le soutien de la Fondation René Malo, sera dévoilée le mercredi 24 février prochain.

Rendez-vous avec le porte-parole

REGARD planifie également des rendez-vous virtuels en direct avec le porte-parole du volet scolaire, l’acteur et l’animateur Félix-Antoine Tremblay, un habitué du Festival et de ses activités éducatives.

Félix-Antoine sera en direct à quelques reprises avec les classes grâce à la plateforme Teams pour animer des séances et présenter les courts métrages.

Il sera donc possible pour les enseignantes et enseignants de s’inscrire aux rendez-vous en ligne afin de faire vivre à 100% l’expérience REGARD à leurs élèves et d’échanger en direct avec celui qui s’implique à REGARD depuis maintenant cinq ans.

À noter que pour les projections Regarderie et P’tites vues, ce sera l’attachant duo Phil & Ciné qui s’occupera de l’animation.

« Pour moi, REGARD, c’est beaucoup plus qu’un festival, c’est familial, lance Félix-Antoine Tremblay. C’est une occasion d’échanger et de partager ce que le court métrage a de plus riche à offrir. C’est aussi l’occasion d’aller à la rencontre de gens passionnés, mais aussi d’éveiller la curiosité des jeunes. Chaque année, je suis fier. Fier de leurs réactions face au format court et de pouvoir leur montrer qu’un festival rayonnant dans le monde entier vient de chez nous, au Saguenay. Cette année, la formule est différente, comme beaucoup de choses dans nos vies, mais cette différence saura profiter à la jeunesse de partout au Québec et prouvera encore une fois que REGARD est un rendez-vous cinématographique unique et incontournable. »

Jusqu’à présent, une cinquantaine d’écoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean participeront aux activités en ligne de mars prochain.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.