Publicité

7 décembre 2020 - 08:30

Il s’agit d’un projet de création collaboratif interdépartemental

Exposition Hyperacoustique au Collège d’Alma: des œuvres multidisciplinaires à découvrir

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Galerie du Collège d’Alma présente d’ici le 28 janvier 2021 la 5e édition de l’exposition Hyperacoustique, un projet de création né de la collaboration des départements d’Arts, lettres et communication, d’Arts visuels et numériques (AVN), de Musique et de Technologies sonores.

La Galerie est présentement ouverte à la communauté collégiale uniquement et celle-ci peut y découvrir les œuvres physiques tout en accédant aux ambiances sonores par le biais d’un code QR.

Le grand public peut lui aussi accéder à ces œuvres multidisciplinaires en ligne à l’adresse suivante : http://technologiessonores.collegealma.ca/hyperacoustique.

Pour cette édition d’Hyperacoustique, ce sont les étudiantes et étudiants d’Arts visuels et numériques et leur enseignante Michelle Laforest qui lançaient le bal par la réalisation de tableaux inspirés de grands maîtres de la peinture. Ils devaient donc réaliser un pastiche en incluant dans le tableau un élément de leur choix générant un anachronisme avec le sujet de l’œuvre originale.

Pour ces jeunes artistes, ce projet de collaboration est déterminant et contribue grandement à la définition de leurs intentions de création et de leur démarche artistique.

Les étudiantes et étudiants en Musique, pour leur part, ont pu exprimer leur sensibilité artistique en mettant la musique au service de l'image, de la peinture dans ce cas particulier. Ils ont donc conçu des compositions musicales d’après les toiles.

Leur enseignant, Marc Bonneau, souligne d’ailleurs que ce projet est une excellente occasion d'explorer de nouveaux logiciels tels que Ableton Live et Logic X pour la composition, l'arrangement et la programmation dans le cadre de la technique du Collège d'Alma.

Ambiance sonore

Du côté de Technologies sonores, les participantes et participants devaient produire une ambiance sonore, comme si on observait par la fenêtre de la toile.

Jean-Marc Bergeron, enseignant, a aussi exploité le thème de l’anachronisme et a demandé à ses étudiants d’inclure à leur ambiance un élément de leur cru qui entraîne une confusion temporelle. Il s’agit d’un projet important dans le parcours de ces étudiantes et étudiants, puisqu’ils doivent démontrer leur créativité et leurs compétences techniques sont grandement sollicitées.

Enfin, les étudiantes et étudiants d’Arts, lettres et communication devaient chacun s’inspirer de tableaux et créer des textes dans le style de leur choix : poésie, romance, etc.

Leur enseignant, François-Bernard Tremblay, souhaitait ainsi qu’ils et elles laissent libre cours à leur imagination au contact de ces créations picturales. La seule limite imposée : faire un texte d’une page maximum!

Les étudiants ont donc eu l’occasion avec Hyperacoustique de « faire parler les images » et ainsi d’écrire des textes très originaux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.